Jeux olympiques d'été : Guylaine Boutin s'envolera pour Rio

La Bromontoise Guylaine Boutin figure parmi les six... (Fournie)

Agrandir

La Bromontoise Guylaine Boutin figure parmi les six physiothérapeutes nominées par le Comité olympique canadien en vue des Jeux olympiques de Rio, à l'été 2016.

Fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est

(Bromont) Guylaine Boutin ne prendra part à aucune compétition lors des Jeux olympiques de Rio, à l'été 2016. Cela n'empêchera pas la Bromontoise de contribuer à sa façon aux performances du Canada en terre brésilienne.

Forte de son expérience aux Jeux d'hiver de Sotchi, à l'hiver 2014, Mme Boutin figure parmi les six physiothérapeutes sélectionnés par le Comité olympique canadien (COC).

«On se sent très privilégié, explique-t-elle. Mais je ne pense pas que ce soit un coup de chance. (...) J'ai eu vent que les gens du comité olympique avaient apprécié mes services.»

Parmi les nombreux moments forts vécus en Russie, la dame de 49 ans se souviendra longtemps des deux médailles d'or remportées par les équipes canadiennes de curling, discipline à laquelle elle était affectée.

«Je ne veux pas prendre de crédit... Mais pendant une cérémonie à la maison du Canada, Jennifer Jones (la capitaine canadienne, NDLR) m'a félicitée personnellement et ça m'a beaucoup touchée», se rappelle Guylaine Boutin.

«Ce qui m'a particulièrement impressionnée, c'est la qualité des gens. Ce sont vraiment les meilleurs de leur domaine», poursuit la spécialiste de la physiothérapie du sport.

De la fin juillet jusqu'au 25 août approximativement, la Bromontoise sera donc libérée de ses obligations professionnelles, elle qui partage son temps entre la clinique A+ Physio - dont elle est la propriétaire - et une charge de cours à l'Université de Sherbrooke.

Nouveaux défis

Passant du froid au chaud, l'expérience brésilienne devrait être bien différente de celle vécue à Sotchi. «Les Jeux d'été et d'hiver, c'est très différent. Et c'est pas juste une question de disciplines. Je crois qu'ils attendent 10 000 athlètes à Rio (...) Je suis vraiment excitée à l'idée de vivre mes premiers Jeux d'été», confie Mme Boutin.

Elle explique que les six physiothérapeutes sélectionnés par le COC sont affectés à des disciplines où les fédérations nationales n'ont pas les moyens de voyager avec leur propre personnel.

À moins de changements, elle devrait cette fois accompagner les joueurs de tennis et les athlètes masculins en gymnastique rythmique.

«J'ai travaillé à la coupe Rogers, donc je devrais être en terrain connu. J'ai aussi été avec les Grands Ballets canadiens pendant une douzaine d'années. (La gymnastique) est quand même un sport artistique, donc il y a plusieurs points communs avec le ballet», explique la native de Sudbury, en Ontario.

En mode préparation

À l'instar de nombreux athlètes et membres du personnel technique, Guylaine Boutin s'est rendue à Toronto la semaine dernière afin de participer à un rassemblement organisé par le COC.

«Il y avait des conférenciers hyper motivants. On a aussi reçu des conseils de psychologues pour prévenir tous les pépins qui peuvent survenir dans les grandes compétitions.»

Ç'a été l'occasion également de faire le point sur certains sujets chauds. «Dans les médias, on parle beaucoup de la problématique de la qualité de l'eau au Brésil. Les médecins nous ont fait un briefing pour dédramatiser la situation. C'est beaucoup moins pire que les gens le pensent», mentionne Mme Boutin.

Bien que ses obligations familiales l'empêchent parfois de voyager avec des équipes, la physiothérapeute est néanmoins une habituée des rendez-vous sportifs internationaux.

Elle a notamment été affectée aux Jeux du Commonwealth de 2006, à Melbourne en Australie, ainsi qu'à trois éditions des Jeux de la Francophonie. Des compétitions d'envergure l'ont également menée en Corée du Sud et en Argentine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer