Une belle saison de hockey

Clairement, les Inouk sont la surprise de l'année... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

Clairement, les Inouk sont la surprise de l'année dans la Ligue de hockey junior du Québec. Et à Waterloo comme à Farnham, les Maroons et les Braves jouent du bon hockey.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) En fin de semaine, j'ai fait comme les Inouk l'ont fait une couple de fois depuis le début de la saison: je me suis payé un trois en trois, c'est-à-dire trois matchs de hockey en autant de jours.

Vendredi, justement, c'était les Inouk; samedi, les Maroons, et dimanche, les Braves. Les Inouk et les Maroons ont gagné, mais les Braves ont subi une rare défaite à l'aréna Madeleine-Auclair.

Ma présence au domicile des trois gros clubs de la région m'a fait réaliser que nous sommes plutôt gâtés. Nos équipes ont du succès et on a véritablement droit à une belle saison de hockey.

Les gens, que ce soit les intervenants du milieu sportif ou les lecteurs, me trouvent parfois dur dans mes commentaires. Mais ce matin, vous ne lirez que du positif, c'est promis!

Les Inouk, je l'ai écrit souvent au cours des dernières semaines, ont confondu les sceptiques, moi le premier. Et aujourd'hui, on peut clairement affirmer qu'ils sont la surprise de l'année dans la Ligue junior du Québec.

Ils viennent d'en gagner trois autres, eux qui montrent un dossier de 18 victoires, 12 défaites et deux défaites en bris d'égalité. Vraiment, j'aurais traité de fou (et peut-être même de fou furieux!) celui qui m'aurait dit que la troupe granbyenne présenterait une aussi belle fiche à quelques jours de la pause du temps des Fêtes.

David Lapierre n'est plus qu'à quatre victoires d'égaler la marque de 121 établie par Patrice Bosch derrière le banc des Inouk. Peut-être qu'on avait sous-estimé les Inouk et probablement que ça faisait l'affaire de l'organisation. N'empêche qu'il faut rendre crédit au coach, qui fait de l'excellent travail avec sa bande de jeunes.

Les Inouk ne cessent d'envoyer des joueurs dans la LHJMQ par les temps qui courent. Et on ne parlera pas d'Édouard Michaud, le seul patineur du circuit Laporte à s'être taillé une place au Mondial de hockey junior A. Clairement, il y a du bon boulot qui se fait à Granby cette saison en matière de développement.

À Waterloo, les Maroons trônent au sommet du classement de la virile Ligue de hockey senior de la Mauricie. Ça aussi, c'est une surprise.

Ils étaient encore presque 600 dans les gradins de l'aréna Jacques-Chagnon samedi. C'est du monde. Et il faut respecter ceux qui aiment le hockey qui brasse. Au même titre qu'il faut respecter les amateurs d'arts martiaux mixtes, un sport que certains considèrent comme une boucherie, mais qui ne cesse de grandir en popularité.

Les Maroons se battent, mais ils jouent du bon hockey aussi. Et avec de nombreux anciens de la LHJQ, de la LHJMQ et de la Ligue nord-américaine, ça ne peut faire autrement qu'être bon quand ça joue au hockey.

À Farnham, enfin, les Braves sont en train de faire leur place dans le paysage sportif régional. L'équipe ne perd pas souvent et elle attire des foules décentes à l'aréna Madeleine-Auclair, un endroit fort agréable à fréquenter depuis qu'il a été rénové.

Les Braves visent le titre québécois du hockey junior AA. Ils ont offert une performance décevante en fin de semaine face au Hockey Experts de Sherbrooke, mais ils ont fait passer plusieurs beaux dimanches à leurs partisans depuis la mi-octobre.

À l'heure où on se parle, on peut penser que les Inouk, les Maroons et les Braves ont tous de bonnes chances de faire un bout de chemin en séries. Chose certaine, c'est le cadeau qu'ils peuvent demander au père Noël. Et leurs chances d'être exaucés sont bonnes.

Ce serait fort agréable que cette belle saison de hockey se poursuive un p'tit bout une fois au printemps...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer