Maroons: une victoire et de l'action en masse

Julien Cabana, du Mécanarc, a voulu faire un... (Photo Julie Catudal)

Agrandir

Julien Cabana, du Mécanarc, a voulu faire un mauvais parti à Jason Crack sur cette séquence.

Photo Julie Catudal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Waterloo) Les partisans des Maroons 2.0 de Waterloo parleront d'une soirée tout à fait parfaite. À l'aréna Jacques-Chagnon, samedi, leur équipe s'est imposée 7-2 face au Mécanarc de Donnacona, il y a eu plusieurs bons combats et le match, en prime, a pris fin avec une mêlée générale!

Ils étaient près de 600 dans les gradins. Et ils ont clairement apprécié le spectacle, digne de ce que le hockey senior, en particulier celui de la Ligue de la Mauricie, a de meilleur (ou de pire, c'est selon) à offrir.

En venant à bout des visiteurs de Donnacona, les Maroons ont conclu un week-end parfait, eux qui avaient disposé du Turmel 6-4, vendredi, à Lac-Mégantic.

Les officiels ont décidé d'arrêter le match de samedi alors qu'il restait 17 secondes à faire à la troisième période, et ce, après que les deux bancs se furent vidés. Tout a commencé lorsque Bernard Samson a atteint au visage Maxime Roy, des Maroons, avec son bâton. Mathieu Asselin s'en est mêlé, Jonathan Sauvageau-Roy, du Mécanarc, a été le premier à quitter le banc et, le temps de le dire, c'était le bordel sur la patinoire!

«On sentait que la marmite allait finir par sauter, a expliqué Asselin, qui montrait un oeil tuméfié, après le match. L'important, c'est qu'on ait remporté la rencontre et qu'on ait démontré que personne ne va venir nous écoeurer chez nous.»

Le frère de Mathieu, Kevin, a inscrit un but et deux passes. Maxime Guyon Mathieu Papineau et Marc-Olivier Brouillard ont amassé un but et une passe chacun. Samuel Cloutier et Jason Crack ont complété le pointage des gagnants.

«Une belle soirée!, a lancé Brouillard, qui a joué à Drummondville, Acadie-Bathurst et Gatineau dans la LHJMQ. On a gagné, ça a été un bon match et les amateurs en ont eu pour leur argent à tous les niveaux!»

Devant le filet, Olivier Laliberté a bloqué 20 des 22 tirs dirigés vers lui. Il a particulièrement été efficace en deuxième période tandis que les Maroons ont été un long moment à se débrouiller en désavantage numérique et que le pointage était encore serré.

Battre les meilleurs

Les Maroons, qui disputaient samedi leur dernier match à domicile avant la pause des Fêtes, sont encore et toujours installés au sommet du classement de la LHSAM. Ils ont 26 points, (12-4-2), cinq de plus que le Condor de St-Cyrille. Au cours des dernières semaines, ils ont démontré qu'ils étaient aussi capables de battre les meilleures équipes du circuit.

«On vient d'infliger à Donnacona sa première défaite de la saison sur la route, a souligné le directeur général et entraîneur Michel Deschamps. Quand nos joueurs sont là et quand ils laissent leurs bobos personnels à la porte de l'aréna, nous sommes capables d'accomplir de très belles choses.»

Alex Côté, Guillaume Karer et Daniel Guay-Mullin étaient les principaux absents samedi. La parade des justiciers s'est par ailleurs poursuivie chez les Maroons en fin de semaine avec l'entrée de Nicola Héon, qui s'est battu deux fois à chacun des deux matchs et qui a laissé une bonne impression auprès des partisans.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer