L'efficace simplicité de Keven Cloutier

Avant le match face aux Braves, Keven Cloutier... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

Avant le match face aux Braves, Keven Cloutier avait une fiche de + 31, ce qui le plaçait dans le top 5 de la LHJQ.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le directeur général Stéphane Mondou l'admet: il ne s'attendait jamais à ce que Keven Cloutier ait un tel impact sur la brigade défensive des Inouk lorsqu'il l'a acquis des Panthères de Saint-Jérôme pendant le camp d'entraînement.

Cloutier impressionne vraiment. Le Beauceron de 19 ans ne commet que peu d'erreurs, il frappe durement et, à cet égard, il n'est rien de moins qu'un des joueurs les plus craints de la Ligue de hockey junior du Québec. Et il domine les Inouk - et de très loin à part ça - dans la colonne des plus et des moins, sa fiche de + 31 avant le match face aux Braves le plaçant même dans le top 5 de la LHJQ.

«Honnêtement, je joue une game très simple, expliquait-il avant l'affrontement. L'idée, d'abord et avant tout, c'est d'éviter de placer mon équipe dans le trouble, et ensuite de mettre un peu de l'action dans la rencontre avec de bonnes mises en échec. Ça n'a rien de compliqué, mais ça marche assez bien!»

Cloutier, qui fait 5'10'' et 190 livres, ne s'était pas fixé d'objectifs en entamant la nouvelle saison.

«Puisque je suis un défenseur à caractère défensif (il avait amassé sept passes avant la partie de vendredi), je ne pense pas en fonction des points que je pourrais amasser. Mais j'avoue que je tire une certaine fierté à avoir une bonne fiche du côté des plus et des moins.»

Cloutier a disputé trois matches avec l'Océanic de Rimouski la saison dernière. Il est actuellement joueur autonome au niveau junior majeur. Et il ne détesterait pas, avoue-t-il, recevoir un appel du circuit Courteau.

«Ça reste la grosse ligue. En même temps, je suis très bien ici à Granby. On a une belle équipe, on surprend et je pense qu'on n'a pas fini de surprendre.»

Bel environnement

Keven Cloutier arrive de Saint-Jérôme, l'autre grande organisation de la LHJQ. Il se considère privilégié, pour reprendre ses propres mots, d'avoir joué dans les deux marchés les plus importants du circuit.

«C'est pas mal plus l'fun de jouer devant 600 ou 700 personnes que devant 250 ou 300 comme c'est le cas ici et là dans la ligue, a-t-il admis. En plus, les joueurs sont bien traités ici, l'organisation est solide, c'est un bel environnement pour un joueur de hockey. Oui, je me plais chez vous.»

On dit que Cloutier est aussi un joueur très apprécié dans le vestiaire. Il ne fait pas de bruit, mais ses coéquipiers l'aiment.

«Je fais ce que j'ai à faire et je donne mon maximum à chacune des rencontres. Je garde ça simple, je ne complique rien», a-t-il répété en conclusion.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer