Inouk : Mondou croit en son club

La période des transactions débute mardi prochain dans... (Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

La période des transactions débute mardi prochain dans la LHJQ. Et le directeur général des Inouk, Stéphane Mondou, semble avoir un plan.

Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) «Le marché des transactions m'apparaît imprévisible cette année. Mais on va essayer de s'améliorer, c'est certain. Car on croit fermement en notre équipe.»

C'est mardi prochain, le 15 décembre, que s'ouvrira la période des échanges dans la Ligue de hockey junior du Québec. Et le directeur général des Inouk, Stéphane Mondou, semble avoir un plan.

«Lorsque la saison a pris son envol, on visait une fiche de, 500 aux Fêtes, a-t-il commencé par dire. Là, notre dossier est de 16 victoires, 12 défaites et deux revers en bris d'égalité. Nous sommes très satisfaits, c'est clair. Et même si nous ne serons pas favoris lorsque les séries éliminatoires vont se mettre en branle, je pense que nous pouvons légitimement viser les grands honneurs.»

La déclaration de Mondou étonne un brin. En même temps, tout le monde peut battre tout le monde cette saison dans la LHJQ. Même s'ils se retrouvent au milieu du classement général, les Inouk ont démontré qu'ils pouvaient venir à bout des meilleures équipes du circuit au cours des dernières semaines.

«Nous sommes très solides à la ligue bleue (avec les Bédard, Gauthier, Robichaud et Cloutier) et je suis très à l'aise avec nos deux gardiens (Ward-Raymond et Avoine-Jean). Oui, nous pourrions être plus menaçants à l'attaque et c'est certainement là où on peut s'améliorer le plus.»

C'est tout de même de l'attaque que sont venues les plus belles surprises depuis le début de la saison. Non, personne ne s'attendait à ce que les jeunes William Leblanc(22 points en 30 matchs) et Laurent Minville (21 en 30), par exemple, n'en mènent aussi large.

«En même temps, il ne faut pas trop en demander à ces gars-là, justement parce qu'ils sont jeunes, a souligné Mondou. En fait, il faudrait ajouter de la profondeur en avant de façon à leur enlever de la pression.»

LHJMQ

Oui, Stéphane Mondou semble avoir un plan. Mais comme il le dit lui-même, les départs pour la LHJMQ, ainsi que les arrivées, changeront peut-être la donne.

«Est-ce que Édouard Michaud, qui attire de plus en plus l'attention, va finir la saison avec nous? Même chose pour Jérémy Way-Gagnon, Patrice Demuy, Vincent-Ouellet-Beaudry et tous nos joueurs qui ont joué des matchs dans le circuit Courteau cette saison. Ça, c'est une pièce importante du casse-tête.»

À l'opposé, les Inouk surveillent d'un oeil ce qui se passe avec le Granbyen Alexandre Coulombe, leur premier choix au dernier repêchage, qui est récemment passé de Shawinigan à Moncton. Mais les choses semblent se passer plutôt bien pour le défenseur au Nouveau-Brunswick. Ils surveillent d'autres joueurs aussi.

«Nous sommes à la merci de ce qui se passe en haut de nous. Et c'est très correct comme ça. Mais parfois, ça vient tout changer», a conclu Mondou qui ne s'attend pas à ce que les équipes de la LHJQ soient particulièrement actives sur le marché des transactions entre le 15 décembre et le 10 janvier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer