Tournoi Lévrard Trudel : vent de renouveau

Mercredi soir au café étudiant du cégep de... (Catherine Trudeau)

Agrandir

Mercredi soir au café étudiant du cégep de Granby, France Morin a mené sa première conférence de presse à titre de présidente du Tournoi de hockey atome pee-wee Lévrard Trudel.

Catherine Trudeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est

(Granby) Avec l'arrivée d'une présidente à la tête du comité organisateur et l'inclusion d'une première équipe féminine, un vent de renouveau souffle sur le Tournoi de hockey atome pee-wee Lévrard Trudel à l'approche sa 38e édition.

Un total de 42 équipes fouleront les glaces du centre sportif Léonard-Grondin, à Granby, du 27 au 30 décembre prochain.

Mercredi soir au café étudiant du cégep de Granby, France Morin menait sa première conférence de presse de lancement. Après cinq ans d'implication dans l'organisation du tournoi, voilà qu'elle a accepté de remplacer François Brodeur à la présidence.

«C'est beaucoup de responsabilités, mais ça passe bien. Il faut dire que je suis vraiment bien entouré par les frères Lacroix, et François (Brodeur) qui m'a toujours bien coaché», indique Mme Morin.

Le destin faisant bien les choses, le Tournoi de hockey atome pee-wee Lévrard Trudel accueillera cette année une équipe entièrement féminine pour la toute première fois. Les Remparts de Richelieu - qui évoluent néanmoins dans une ligue masculine - seront en action dans la classe atome A.

«À ma connaissance, c'est la première fois que l'occasion se présentait. Mais il y a de plus en plus de filles qui jouent, et c'est certain que ça me fait plaisir de les accueillir», se réjouit France Morin.

«Mais on a dû s'assurer qu'elles allaient être de calibre et qu'il s'agissait de filles d'âge atome (9-10 ans) dans tous les cas», précise-t-elle.

Selon la nouvelle présidente, le charme du tournoi tient d'abord du fait qu'il se déroule au coeur du temps des Fêtes. Il braque également les projecteurs sur des catégories d'âge et des classes récréatives qui jouissent rarement d'une grande visibilité.

«On ferme les lumières (dans l'aréna), on présente les joueurs. Les jeunes sont contents et ils nous le disent», souligne France Morin.

En cette 38e édition, la présidence d'honneur a été confiée à Daniel Giguère, un bénévole au service de la communauté depuis plusieurs années. En plus de ses implications sportives - et notamment pour le compte de Granby Multi-Sport -, M. Giguère a notamment contribué au développement du symposium en arts visuels Couleurs urbaines.

«Le cercle des bénévoles, quand on se fait approcher pour un événement comme celui-là, on dit rarement "non". (...) C'est un honneur. La cause des jeunes, c'est tellement beau», fait-il valoir.

Participation en hausse

À la suite d'une fusion avec la Rencontre de hockey atome, le tournoi Lévrard Trudel comptait 40 équipes en 2014. Deux équipes supplémentaires ont ainsi été ajoutées cette année.

Les 42 équipes en compétition sont réparties en six classes - A, B et C, autant chez les atomes que les pee-wee.

Pas moins de 19 formations granbyennes sont en lice. Dans la région, les municipalités de Bedford, Marieville et Farnham seront également représentées.

En contrepartie, les Patriotes de Gatineau (pee-wee C) rouleront pendant près de 3 h afin de se joindre à la fête.

Notons que le match marquant l'ouverture officielle du tournoi opposera les Bulls de Bedford aux Panthères de Granby, en classe pee-wee A, à 18 h 15 le dimanche 27 décembre. Les six finales sont prévues pour le mercredi 30 décembre.

L'entrée sera gratuite pour l'ensemble des matchs. Le Tournoi de hockey atome pee-wee Lévrard Trudel s'autofinance, notamment grâce à la contribution de généreux partenaires. Et si surplus il y a, il sera remis à l'Association Hockey Jeunesse Granby.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer