Les Bruins battent le Canadien 3-1

Cette victoire a aussi permis à Tuukka Rask... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Cette victoire a aussi permis à Tuukka Rask de mettre fin à une séquence de cinq défaites face au CH.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Le Canadien est entré en territoire inconnu, mercredi soir au Centre Bell.

Peu vigoureux jusque-là, les Bruins de Boston ont frappé avec la vitesse de l'éclair en milieu de troisième période, marquant deux fois en 42 secondes, et ils se sont sauvés avec une victoire de 3-1.

C'est la première fois cette saison que les hommes de Michel Therrien subissent trois défaites consécutives, une séquence qu'ils tenteront d'interrompre dès demain soir à Detroit, face aux Red Wings.

Par ailleurs, le Canadien s'est incliné pour la première fois face à ses grands rivaux depuis le 12 mars 2014, après sept victoires affilées.

Fort d'une avance de 1-0, le Canadien contrôlait le jeu depuis le milieu de la deuxième période et profitait d'un avantage numérique lorsque Zdeno Chara a rabattu dans les airs une passe désespérée de P.K. Subban, profondément en zone des Bruins.

Le disque s'est retrouvé sur la palette de Loui Eriksson qui s'est échappé vers Mike Condon, qu'il a battu d'un tir qui est passé entre les jambières, malgré le beau repli défensif de Jeff Petry.

Puis à 8:35, alors que les joueurs du Canadien semblaient encore secoués par ce qu'il venait de leur arriver, Landon Ferraro a donné les devants aux visiteurs. Après avoir reçu une brillante passe arrière de Ryan Spooner, Ferraro a décoché un vif tir sur réception qui n'a donné aucune chance à Condon.

Avec un peu plus de six minutes à écouler au temps réglementaire, Patrice Bergeron a donné le coup de grâce en inscrivant son neuvième de la saison, sur une belle feinte.

Ce but a permis à Bergeron de doubler le légendaire Milt Schmidt au 10e rang dans l'histoire des Bruins avec 576 points.

Cette victoire a aussi permis à Tuukka Rask de mettre fin à une séquence de cinq défaites face au Canadien et de porter sa fiche à vie contre le Tricolore à 4-14-3.

Le gardien finlandais a été solide pendant que ses coéquipiers ne faisaient rien qui vaille, repoussant 32 tirs.

Paul Byron, peut-être le meilleur joueur du Canadien mercredi, a été le seul à le déjouer sur un jeu bizarre au milieu de la première période.

Quant à Condon, il a fait face à 23 tirs, dont neuf en troisième période.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer