Hudon de retour à Montréal

Le hockeyeur originaire d'Alma s'était fait dire d'améliorer... (La Presse)

Agrandir

Le hockeyeur originaire d'Alma s'était fait dire d'améliorer la cadence de son jeu et son accélération. Aujourd'hui, il revient à Montréal, prêt.

La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamarche
La Presse Canadienne
Brossard

Charles Hudon est arrivé à Brossard mercredi matin avec deux sacs: celui dans lequel il range son équipement de joueur de hockey, et un autre qu'il compte bien remplir avec toutes les informations qu'il va absorber dans l'entourage du Canadien.

Comme on pouvait s'en douter, c'est un jeune homme heureux et souriant qui s'est présenté à la dizaine de journalistes qui l'attendaient auprès de son casier, au lendemain de son rappel des IceCaps de St-Jean de Terre-Neuve.

Un rappel, a-t-il dit, qu'il n'avait pas vu venir.

«Après un entraînement, Sylvain (Lefebvre) m'a rencontré et m'a annoncé la nouvelle. Je n'ai pas eu de réactions. Il m'a regardé et m'a demandé: "Es-tu content? " Je lui ai dit: " À moins que tu voies à l'intérieur, je suis vraiment heureux!"», a raconté Hudon avec candeur, après avoir passé plusieurs minutes supplémentaires sur la patinoire du Complexe sportif Bell.

Le hockeyeur originaire d'Alma est le cinquième attaquant à avoir été rappelé des IceCaps depuis le 20 novembre. Du groupe, seul Bud Holloway, l'un de ses coéquipiers de trio dans la Ligue américaine, n'est plus à Montréal. Sven Andrighetto, l'autre membre de l'unité sur laquelle évoluait Hudon, a même été muté auprès d'Alex Galchenyuk et de Max Pacioretty.

«Chaque joueur veut jouer dans la Ligue nationale, chaque joueur veut jouer dans le grand club. C'était difficile aussi de voir mes ailiers se faire rappeler et de rester en bas. Mais j'étais heureux pour eux. On a bien commencé la saison, et quand on est parti d'ici (après le camp), c'était notre objectif de revenir. Bud a eu sa chance à 27 ans, et moi c'est aujourd'hui. L'attente en a valu le coup.»

Hudon en période d'apprentissage 

Hudon ne peut certainement pas s'attendre, dans l'immédiat du moins, à patiner auprès d'un joueur de la trempe de Pacioretty. Il ignore même quand il aura la chance de jouer un premier match en carrière. Mais le seul fait de partager le même vestiaire que le capitaine du Tricolore représentera, pour lui, une source intarissable d'informations parmi tant d'autres.

«Comme lorsque j'ai été avec Équipe Canada et lorsque j'ai été repêché, je suis ici pour être comme une éponge et tout mettre dans mon sac à dos d'expérience. Je veux prendre tout ce qui est positif, tout ce qui est négatif autour de l'équipe, autour du vestiaire. Il faut que je le prenne et mette ça dans mon bagage d'expérience, pour m'améliorer et être prêt chaque fois.»

Selon l'entraîneur-chef Michel Therrien, Hudon a amplement mérité son rappel, lui qui a amassé 10 buts et 10 mentions d'assistance en 24 matchs jusqu'ici cette saison avec les IceCaps.

Le choix de cinquième ronde en 2012 devra toutefois patienter avant de disputer son premier match dans la LNH. Après l'entraînement, mercredi, Therrien a confirmé que Hudon ne serait pas en uniforme pour le match de mercredi, contre les Bruins de Boston.

«Le message qu'on dit souvent à certains joueurs, c'est de prendre les journées une à la fois. Le fait qu'il soit dans l'entourage de l'équipe fait partie de son processus de développement. Va-t-il jouer? Je ne peux pas le promettre et je lui ai dit lorsque je l'ai rencontré (mercredi) matin.»

Therrien n'a toutefois pas manqué de souligner la polyvalence de l'attaquant de 21 ans.

«Le fait qu'il peut jouer au centre, à l'aile gauche et à l'aile droite représente une meilleure opportunité pour percer dans la LNH. Pour nous, c'est primordial que nos jeunes attaquants puissent jouer à différentes positions», a rappelé l'entraîneur-chef du Canadien.

Lorsque le Canadien l'a cédé aux IceCaps durant le camp d'entraînement, Hudon s'était fait dire par Therrien et le directeur général Marc Bergevin d'améliorer la cadence de son jeu et son accélération. Dernièrement, Lefebvre et l'adjoint Nick Carrière lui ont demandé de se montrer plus combatif, de ne pas attendre le jeu, de provoquer des chances de marquer.

Aujourd'hui, Hudon considère avoir travaillé sur ces aspects précis.

«J'ai travaillé fort pour arriver ici et je veux continuer.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer