Les Inouk s'imposent 8-3 face aux rangers

Les Rangers ont semblé avoir hâte de reprendre... (photo Catherine Trudeau)

Agrandir

Les Rangers ont semblé avoir hâte de reprendre l'autobus en direction de Montréal une fois que les Inouk ont haussé leur niveau de jeu et pris le contrôle du match.

photo Catherine Trudeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Maxime Massé
La Voix de l'Est

(Granby) Philip Sardinha a récolté six points, Alex Dulude a signé un tour du chapeau et les Inouk ont malmené les Rangers de Montréal-Est par la marque de 8-3 dimanche soir au centre sportif Léonard-Grondin.

Malgré l'absence de quelques éléments clés dans son alignement, dont le capitaine Francis Brunelle, la troupe de David Lapierre est ainsi parvenue à infliger une 21e défaite aux Rangers qui peinent à marquer des buts cette saison.

Ces derniers étaient pourtant en bonne voie de signer une rare victoire, mais ils ont vite laissé filer leur avance de 2-0 bâtie en première période une fois que les Inouk ont haussé leur niveau de jeu.

«On est satisfaits de notre match. En première période, je pense qu'on est sortis un petit peu à plat, mais on avait des nouveaux joueurs dans l'alignement et des défenseurs qu'on a envoyé jouer à l'avant. C'était donc normal qu'il y ait une période d'ajustement», a noté l'entraîneur-chef David Lapierre.

«On a fait certains changements qui ont ramené de l'énergie à l'équipe en deuxième et les choses se sont mises à rouler pour nous. Les trois joueurs qui étaient en remplacement nous ont aussi donné un excellent coup de main. Les trois ont connu un bon match», a ajouté Lapierre.

Olivier Lefebvre, Zachary Roy et Samuel Guertin, qui ont tous récolté un point, n'ont en effet pas eu à rougir de leur performance. Ils ont plutôt donné raison au DG des Inouk, Stéphane Mondou, de leur avoir fait confiance.

Mais l'histoire du match est celle du trio composé de Sardinha, Dulude et Gabriel Tremblay qui est à l'origine de cinq des huit buts inscrits par Granby. «Ça a été un travail d'équipe, mais je dois saluer leur belle performance offensive», a reconnu Lapierre.

Nathan Ward-Raymond, qui n'a pas eu à s'illustrer beaucoup après la première période, a reçu 20 lancers. Son vis-à-vis Nathan L'Écuyer a pour sa part fait face à 42 tirs, lui qui aurait certainement aimé avoir un meilleur appui de ses coéquipiers.

Deux tours du chapeau

Après une première période à oublier, les Inouk ont vite repris du poil de la bête à leur retour du vestiaire. Bien installé en zone adverse, le club granbyen s'est finalement inscrit au pointage lorsque Alex Dulude a dévié un tir de la pointe de Jacob Garon-Landry derrière L'Écuyer qui n'a rien pu faire sur la séquence.

Après avoir obtenu plusieurs bonnes chances de marquer, les Inouk ont ensuite égalisé la marque sur une montée à deux joueurs. Gabriel Tremblay a effectué une belle passe en avant du filet à Sardinha qui a battu le gardien adverse d'un vif lancer.

Quelques moments plus tard, la défensive des Inouk s'est toutefois endormie, laissant tout le temps du monde à Yannick Rodrigue de faire le tour du filet avant de remettre le disque à Elio Di Meo qui était posté dans l'enclave.

Ward-Raymond a bloqué le premier lancer, mais laissé fin seul, Di Meo a pu reprendre son propre retour et le loger dans le fond du but pour ainsi compléter son tour du chapeau. Son 3e filet de la rencontre a porté la marque à 3-2 en faveur des Rangers.

Granby n'a toutefois pas perdu son temps pour ramener tout le monde à la case départ. Moins de 30 secondes après que Montréal-Est eut repris les devants, Tremblay a cette fois bien alimenté Dulude qui a redirigé la rondelle entre les jambières de L'Écuyer.

En début de troisième période, les Inouk ont repris là où ils l'avaient laissé en prenant l'avance pour la première fois grâce au 3e but du match de Dulude. Ce dernier a profité d'une montée à trois contre deux pour marquer d'un angle restreint dans le haut de la lucarne.

Samuel Guertin et William Leblanc ont ensuite marqué coup sur coup portant l'avance des Inouk à 6-3. Visiblement découragés, les Rangers ont cessé de patiner par la suite, eux qui semblaient avoir bien hâte de reprendre l'autobus en direction de Montréal.

Les dix dernières minutes de jeu ont d'ailleurs été ponctuées de deux batailles, tandis que Sardinha et Francis Robichaud plantaient le dernier clou dans le cercueil des Rangers avec un but chacun.

Les Inouk (16-12-2) disputeront leur prochain duel dès vendredi soir prochain alors qu'ils accueilleront les Braves (10-16-3) de Valleyfield.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer