Le CH s'impose face aux Blue Jackets

Max Pacioretty a inscrit le but de la... (André Pichette, La Presse)

Agrandir

Max Pacioretty a inscrit le but de la victoire en fin de troisième période.

André Pichette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Robert Laflamme
La Presse Canadienne
Montréal

Max Pacioretty devra davantage montrer la voie à ses coéquipiers au cours de l'absence prolongée du gardien Carey Price. Le capitaine s'est levé mardi en marquant le but qui a fait la différence dans la courte victoire de 2-1 du Canadien contre les Blue Jackets de Columbus.

Pacioretty a rompu l'égalité pendant un jeu de puissance à 17:51 de la troisième période. C'était son 13e filet de la saison - son troisième victorieux.

Paul Byron, son troisième, a ajouté l'autre but du Tricolore (19-4-3) tandis que Mike Foligno a été le seul qui a trompé la vigilance de Mike Condon, solide avec 22 arrêts. À l'autre bout, Sergei Bobrovsky a repoussé 24 lancers.

Emelin expulsé

Pour le 14e match de la saison, le Canadien a marqué le premier, tôt à part ça, et grâce au quatrième trio. En se dirigeant à toute vitesse vers le but après avoir semé le défenseur Kevin Connauton, Byron a habilement redirigé la passe finement soulevée de Christian Thomas.

Les hôtes ont par la suite exercé une bonne maîtrise de la rondelle. Les visiteurs, eux, ont tenté de les embêter en préconisant un style robuste. Ils ont d'ailleurs eu l'avantage 12-3 au chapitre des mises en échec. Même Condon n'a pas été épargné.

Les Blue Jackets ont créé l'égalité, à 17:23, en profitant d'un brin de mollesse de P.K. Subban sur la mise au jeu remportée par David Desharnais à la gauche du filet. Au final, Foligno a battu de vitesse Condon après avoir effectué un tourniquet derrière le but.

Quelques instants plus tard, à 17:53, le défenseur Alexei Emelin a ébranlé Matt Calvert d'un coup d'épaule dans son angle mort, même si la tête n'a pas paru être le point d'impact. Calvert n'était même pas impliqué dans l'action.

Au moment où on lui prodiguait des soins sur la glace, le quatuor d'arbitres a statué qu'Emelin méritait une pénalité majeure, en plus d'une pénalité d'inconduite, pour son geste d'obstruction. Calvert s'est relevé et il est demeuré dans la rencontre.

Le Canadien a bien résisté au cours de la longue infériorité numérique qui a empiété sur le début du deuxième vingt.

Beaulieu sonné

Les Jackets se sont tout de même donné du rythme, continuant d'afficher beaucoup de hargne.

Foligno a appliqué une rude mise en échec à Tomas Fleischmann sur le bord de la bande. Le jeune défenseur Nathan Beaulieu a décidé de se porter à la défense de son coéquipier, en engageant le combat avec Foligno. Ç'a n'a pas été une bonne idée. Beaulieu a encaissé quelques solides droites, incluant la dernière, qui lui a fait plier les genoux.

Comme Calvert, Beaulieu n'a pas retraité dans la «pièce tranquille» afin de subir des examens médicaux, comme le stipule le protocole de la LNH en matière de commotions cérébrales.

L'égalité a persisté au score, mais ce n'est pas parce qu'il n'y a pas eu d'occasions de marquer, de part et d'autre.

Brandon Saad, du côté des Blue Jackets, a manqué une chance unique en début de période tandis que Brian Flynn et Dale Weise, du Canadien, ont également raté la cible.

Vers la fin du deuxième tiers, l'entraîneur Michel Therrien a apporté quelques changements aux trios. Ainsi, Pacioretty a retrouvé Desharnais, avec Weise, tandis que Fleischmann a été jumelé à son compatriote tchèque Tomas Plekanec, avec Byron.

En défense, on a souvent vu Subban avec Beaulieu et Andrei Markov avec Jeff Petry.

Ç'a donné des résultats intéressants en troisième. Le Tricolore a obtenu de bonnes chances à l'attaque. Mais Bobrovsky a veillé aux aguets. À l'autre bout, Saad a complètement loupé une occasion inespérée, au terme d'une descente à deux contre un.

La soirée était en voie de connaître son dénouement au-delà du temps réglementaire quand Scott Hartnell a écopé une pénalité, à 2:34 de la fin. Hartnell a renversé Subban à la ligne bleue du Canadien.

Pacioretty a tôt fait de lui faire payer son indiscipline, 17 secondes de jeu plus tard, en trouvant l'ouverture entre les jambières du gardien. Le capitaine a dégainé sur réception de la courte passe de Weise, de derrière le filet.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer