Les Inouk solides dans l'adversité

Les Inouk se sont serré les coudes ce... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

Les Inouk se sont serré les coudes ce week-end, remportant deux victoires en trois jours.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est

(Granby) Une lourde tâche attendait ce week-end les Inouk, qui devaient disputer trois parties en moins de 72 heures. Malgré l'adversité, les Granbyens ont décroché deux victoires, y compris un spectaculaire gain de 8-2 récolté à Montréal-Est dimanche après-midi.

«Je suis content des quatre points, c'est sûr, mentionne l'entraîneur-chef des Inouk, David Lapierre. Mais je suis surtout content de l'attitude de mes joueurs. Ils ont travaillé fort tout le week-end. On sort grandi comme équipe de ce genre de week-end.»

Dimanche après-midi, Granby et Montréal-Est ont fait jeu égal dans le premier tiers du match.

N'empêche que les Rangers (6-19-1) connaissent des difficultés cette saison, et les Inouk (15-11-2) ont fini par en profiter. Le vent a tourné en deuxième période, alors que Vincent Ouellet-Beaudry, Xavier Brodeur et Patrice Demuy ont fait 5-2 au tableau d'affichage avant la fin de l'engagement.

Les Inouk ont augmenté leur avance lorsque Francis Robichaud a placé le disque derrière Nathan L'Ecuyer. Le match a ensuite pris une tournure regrettable, les deux équipes cédant à la rudesse et à l'indiscipline. L'arrière Marc-André Gauthier a d'ailleurs engagé son second combat du week-end, cette fois face à son ancien coéquipier Samuel Meloche.

Loin d'être rassasiés, les Inouk en ont rajouté une couche grâce aux seconds filets de Cédric Charbonneau et de Robichaud.

Le gain est allé à la fiche de Benjamin Avoine-Jean (25 arrêts), tandis qu'Alex Dulude s'est illustré avec un but et deux aides.

Inquiétudes à Princeville

Les Inouk ont dû composer avec des conditions pour le moins difficiles samedi soir face au Titan de Princeville (8-19-1), une autre formation de bas de classement.

Gabriel Tremblay (blessé), Charbonneau (suspension), Demuy (rappel au niveau junior majeur) n'ont pas fait le voyage. Le capitaine Francis Brunelle est toujours tenu à l'écart du jeu par une blessure.

Qui plus est, un triste incident est survenu au cours de la période d'échauffement. Atteint par un tir au niveau de la gorge, Dulude a dû être transporté à l'hôpital afin de procéder à des examens préventifs. Plus de peur que de mal, toutefois,  puisque le vétéran attaquant était de retour au jeu dimanche.

«Ça a été une soirée extrêmement longue sur le plan émotif. Les joueurs étaient inquiets de voir un coéquipier partir en ambulance», raconte David Lapierre, qui tenait à souligner la collaboration de Princeville dans le cadre de cet incident.

À court de munitions

Déjà diminués, les Inouk ont vu Charles-Olivier Jolin quitter sur blessure tôt dans le match. Le vétéran défenseur Robichaud a ouvert le pointage en début de deuxième période, mais le Titan a rapidement comblé son retard. Justin Bernier a d'abord inscrit son 28e de la saison sur tir de pénalité, puis le doublé de Tommy Lemay a fait mal avant le retour aux vestiaires.

Le but de William Leblanc a donné un peu d'espoir aux visiteurs, mais c'est finalement l'ex-Inouk Paul-Antoine Deslauniers qui a complété le pointage (4-2) dans une cage déserte.

Vendredi soir au centre sportif Léonard-Grondin, le but marqué par Gabriel Chicoine en tout début de prolongation avait permis aux locaux d'amorcer leur week-end du bon pied. 

Les Inouk occupent le troisième rang de la division Alexandre Burrows.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer