En feu, les Vics midget BB !

Les Vics midget BB n'ont perdu qu'un seul... (Catherine Trudeau, La Voix de l'Est)

Agrandir

Les Vics midget BB n'ont perdu qu'un seul de leurs 18 premiers matchs. Une des raisons de leurs succès: ils ont leur sport à coeur.

Catherine Trudeau, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Granby) «On a une belle équipe. Une équipe remplie de joueurs qui n'ont pas gagné souvent au cours de leur carrière. Et ils ont faim!»

«Nous sommes devenus l'équipe à battre, c'est clair.... (Catherine Trudeau, La Voix de l'Est) - image 1.0

Agrandir

«Nous sommes devenus l'équipe à battre, c'est clair. Les équipes nous attendent de pied ferme et personne ne nous fait de cadeaux», explique l'entraîneur Dave Boudreault. 

Catherine Trudeau, La Voix de l'Est

Dave Boudreault est l'entraîneur des Vics midget BB, qui connaissent une saison absolument exceptionnelle au sein de la Ligue élite du Richelieu. Les chiffres sont impressionnants: 16 victoires, une seule défaite et un verdict nul!

«Nos joueurs sont rapides et ils ont de belles habilités, explique le coach. On s'attendait à avoir du succès, mais peut-être pas autant que ça. Les victoires qui s'accumulent font en sorte que l'on veut maintenant tout gagner.»

Mais au-delà du talent, les Vics sont animés par quelque chose de spécial: ils ont leur sport à coeur.

«On parle ici de joueurs de 15 à 17, des gars (et une fille!) qui ne feront pas carrière. Mais voilà, ils sont disciplinés et ils sont de tous les entraînements à moins d'avoir une excellente raison pour passer un tour. Ils aiment jouer au hockey et ça paraît.»

Boudreault affirme que les entraînements sont justement cruciaux pour son équipe.

«Une bonne partie de nos succès passent par là. Au début, je voyais qu'il y avait du talent au sein de l'équipe, mais je trouvais qu'il y avait d'importantes lacunes au niveau technique. On a travaillé fort notre jeu de passes, on a travaillé nos pivots, des trucs comme ceux-là. Et ça a porté ses fruits.»

L'équipe à battre

À mesure que les victoires s'accumulent, les Vics font face à une opposition de plus en plus solide.

«Nous sommes devenus l'équipe à battre, c'est clair. Les équipes nous attendent de pied ferme et personne ne nous fait de cadeaux. C'est correct, ça fait en sorte que nous devons toujours jouer du bon hockey.»

Les Vics sont solides à toutes les positions. Devant le filet, Carl Dubuc et Élizabeth Rivard ont multiplié les bonnes performances depuis le début de la saison; à la ligne bleue, Samuel Patry prêche pas l'exemple; à l'attaque, le capitaine Philippe Lavoie et Christophe Sanders sont toujours à surveiller.

«Honnêtement, il y a un nouveau héros à chacun des matchs, ou presque. Cette équipe, ce n'est pas un one man show. Tout le monde met la main à la pâte.»

En fin d'après-midi, dimanche, les Vics affronteront les Étoiles de Beauval, une équipe de bas de classement, au centre sportif Léonard-Grondin. «Mais nous devrons être prêts quand même», prévient Dave Boudreault.

Les Vics ont trois tournois à leur horaire cette saison: Sorel-Tracy, Beauport et Drummondville. Les joueurs ont très hâte, paraît-il.

«On veut tout gagner!», répète l'entraîneur.

Les Vics midget BB n'ont perdu qu'un seul de leurs 18 premiers matchs. Une des raisons de leurs succès: ils ont leur sport à coeur.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer