Le Canadien complète le balayage

Alex Galchenyuk a rompu l'égalité en supériorité numérique... (Graham Hughes, La Presse Canadienne)

Agrandir

Alex Galchenyuk a rompu l'égalité en supériorité numérique à 3:29 de la fin du troisième tiers.

Graham Hughes, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Robert Laflamme
La Presse Canadienne
Montréal

Le Canadien a complété le balayage de la série de deux matchs contre les Islanders de New York, en l'emportant 4-2 dimanche au Centre Bell. Mais il a perdu les services d'un élément important pour une longue période. Brendan Gallagher s'est fracturé deux doigts de la main gauche et il devra passer sous le bistouri, lundi.

«C'est toujours une grosse perte quand vous perdez un de vos rouages importants, a affirmé l'entraîneur Michel Therrien. Il jouait son meilleur hockey en carrière. Il est en pleine progression, c'est un jeune joueur. Mais que voulez-vous qu'on fasse? Nous n'allons pas nous apitoyer sur notre sort. Nous avons perdu Carey Price dernièrement. C'était une autre perte importante et nous avons trouvé le moyen de rester compétitifs et d'avoir du succès.»

Pour revenir au match, Alex Galchenyuk a rompu l'égalité en supériorité numérique à 3:29 de la fin du troisième tiers.

Le jeune Galchenyuk a fait oublier une soirée frustrante à l'attaque en faisant mouche sur réception de la passe de P.K. Subban, quelques instants après le début de la pénalité de Taylor Beck.

«Galchenyuk et Lars Eller ont peut-être joué leur meilleur match de la saison, a avancé Therrien. Je ne sais pas s'il s'agit d'une coïncidence parce que Sven Andrighetto évoluait en leur compagnie. La rapidité d'Andrighetto et ses aptitudes avec la rondelle ont permis au trio d'être dynamique. Chacun s'est apporté un bon soutien. Alex méritait amplement de marquer le but gagnant de la façon qu'il a joué.»

La 16e victoire du CH cette saison a été marquée au sceau des unités spécialisées. David Desharnais, en supériorité, et Tomas Fleischmann, en infériorité, ont été les autres marqueurs. Max Pacioretty a complété dans un filet abandonné, atteignant le plateau des 300 points dans la LNH.

En amassant deux aides, P.K. Subban a devancé Jean-Guy Talbot au 10e rang des marqueurs de l'histoire de l'équipe chez les défenseurs.

John Tavares et Anders Lee ont déjoué Carey Price, qui a fait face à 23 tirs. À l'autre extrémité, Thomas Greiss a été confronté à 26 lancers.

Le Canadien reprend l'action mercredi à New York, contre les Rangers.

Patience récompensée

La première période a offert du jeu inintéressant. C'était exactement ce que souhaitaient les Islanders. Ils livraient une excellente période sur la route - avec beaucoup d'étanchéité en défense et de patience à l'attaque.

La patience a rapporté des dividendes vers la fin, à 18:40. Tavares a concrétisé l'action de Kyle Okposo, après que Price eut échappé le tir de loin du défenseur Travis Hamonic.

Grâce aux unités

Le Canadien a affiché plus d'entrain à son retour sur la patinoire pour la deuxième, comme il l'a souvent fait cette saison. Galchenyuk a raté une occasion unique en manquant l'ouverture béante à la suite du retour de lancer de Jeff Petry.

Le jeu de puissance a sonné le réveil à 9:37. Planté directement devant le gardien, Desharnais a poussé dans le filet la courte passe de Dale Weise.

Le CH a par la suite vu Gallagher tomber au combat. L'infatigable soldat s'est blessé en bloquant le tir de Johnny Boychuk. Il a retraité vers le vestiaire visiblement souffrant.

Peu de temps après, à 14:09, Fleischmann a rompu l'égalité en infériorité numérique en s'amenant seul devant Greiss. Le Tchèque a visé dans la partie supérieure du but, à la droite du gardien.

Indiscipline

En troisième, le Canadien a fini par se brûler à force de jouer avec des allumettes.

Semin et Weise ont écopé des pénalités inutiles et les visiteurs ont créé l'impasse à 11:53, tout juste après la conclusion de la punition de Weise. Lee a complété la manoeuvre de Josh Bailey et de Mikhail Grabovski.

Le défenseur Nathan Beaulieu a par la suite paradé au banc des pénalités, sans conséquence fâcheuse.

Puis, ç'a été au tour aux Islanders de pécher d'indiscipline. Galchenyuk n'a pas mis de temps avant de leur la faire payer chèrement. Une pénalité pour avoir eu trop de joueurs sur la glace est venue annuler leurs espoirs de mettre fin à une série de cinq défaites face au CH.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer