Basket: victoire en demi-teinte pour les Inouk

L'entraîneur John Van Doorn a vanté l'engagement défensif... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

L'entraîneur John Van Doorn a vanté l'engagement défensif et la qualité des passes de la capitaine Sarah Vincent.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est

(Granby) La séquence victorieuse des Inouk en basketball féminin s'est poursuivie vendredi soir. De passage au cégep de Granby, les Lauréats de Saint-Hyacinthe ont encaissé un revers de 58-33.

De passage au cégep de Granby, les Lauréats de Saint-Hyacinthe ont encaissé un revers de 58-33.

John Van Doorn est toutefois loin d'être satisfait de la performance de sa troupe.

«Après le premier quart, on menait 21-3. Le reste du match, on a perdu tous les autres quarts», regrette-t-il.

À en croire l'entraîneur granbyen, les joueuses des Inouk ont offert des rendements pour le moins inégaux.

«On a comme été moins sérieuses. Là-dedans, il y a des joueuses qui ont connu des matchs assez difficiles. Heureusement, nos deux capitaines - Sarah Vincent et Félycia Mailhot - ont poussé la note et ça nous a beaucoup aidés.»

John Van Doorn a notamment vanté l'engagement défensif et la qualité des passes de la capitaine Vincent. Élodie Fontaine (14) et Frédérique David (13) ont été les meilleures marqueuses face à Saint-Hyacinthe.

Surfant sur une vague de quatre victoires après l'unique revers encaissé à Sherbrooke, les Inouks se retrouvent néanmoins seules en tête de la section Centre du Québec en division 2. Les Électriks de Shawinigan (3-1) disposent toutefois d'un match en main.

Les gars malmenés

En revanche, les gars des Inouk n'ont jamais été dans le coup vendredi soir, s'inclinant 137-45 face aux puissants Cougars du collège de Champlain de Lennoxville. N'ayant pas encore goûté à la victoire en cinq parties cette saison, ils ont subi leur pire défaite jusqu'ici.

«On s'y attendait, reconnaît l'entraîneur des Inouk, Philippe Côté-Jacques. C'est la meilleure équipe de la ligue et ils plantent tout le monde.»

Invaincus, les Cougars montrent un différentiel de points de +341.

Lors de ce match, la formation masculine a de nouveau été confrontée à ses limites. «Chaque fois, nous sommes moins athlétiques et moins forts que nos adversaires», avoue Côté-Jacques.

Malgré la défaite, notons que Gabriel Chénard et Frédérick Jean-Diotte ont amassé douze points chacun.

Les Granbyens tenteront de sortir de leur torpeur vendredi à Shawinigan. Tous les espoirs sont permis puisque les Électriks masculins ont récolté un seul gain en quatre sorties.

Chez les filles, les Inouk et les Électriks joueront pour le premier rang. «C'est pas facile jouer là-bas. Ça va être un super gros match. Il faut les battre!», entrevoit John Van Doorn.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer