• La Voix de l'Est > 
  • Sports 
  • > Une semaine après avoir blanchi Longueuil, les Inouk s'inclinent 5-2 à domicile 

Une semaine après avoir blanchi Longueuil, les Inouk s'inclinent 5-2 à domicile

Quelques centaines d'oursons, de lapins et autres bibittes... (photo Julie Catudal)

Agrandir

Quelques centaines d'oursons, de lapins et autres bibittes en peluche se sont retrouvés sur la patinoire lorsque Gabriel Tremblay a marqué en milieu de première période.

photo Julie Catudal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) En cette soirée où tout le monde avait la tête et le coeur en France, les Inouk ont perdu contre une équipe qui leur en devait une, vendredi soir. Face au puissant Collège Français de Longueuil, les Granbyens se sont inclinés 5-2 devant 757 de leurs partisans au centre sportif Léonard-Grondin.

Il y a une dizaine de jours, les Inouk avaient blanchi le Collège Français 3-0, à Longueuil s'il vous plaît. Clairement, les joueurs de Pierre Petroni, qui n'ont perdu que quatre fois depuis le début de la saison, s'en souvenaient...

Remarquez que les Inouk n'ont pas joué leur meilleur match. En fait, ils ont été battus dans chacune des facettes du jeu. Avaient-ils laissé trop d'émotion et d'énergie dans la victoire de la veille à Valleyfield? Possible.

Les Inouk ont tout de même fait des heureux vendredi. C'était la soirée des toutous et quelques centaines d'oursons, de lapins et autres bibittes en peluche se sont retrouvés sur la patinoire lorsque Gabriel Tremblay, avec son huitième de la saison, a marqué à 10:15 minutes de la première période. Les toutous seront remis à des enfants dans le besoin.

Laurent Minville, aussi avec son huitième, a inscrit l'autre but des Inouk.

Alexis Guilbault, avec deux buts, a mené l'attaque des gagnants.

Après avoir réduit à néant l'attaque du Collège Français la semaine dernière, Benjamin Avoine-Jean a connu une soirée plus difficile. Il a tout de même bloqué 36 rondelles.

Les Inouk ont lancé 24 fois sur Stefano Cantali.

Lapierre: «Ça arrive»

David Lapierre, dont l'équipe a joué de l'excellent hockey au cours des dernières semaines, n'avait pas l'air catastrophé par la défaite.

«On n'a vraiment pas joué notre meilleur match, mais, malgré tout, le Collège Français, une belle machine de hockey, ne nous a pas sortis de la patinoire, a-t-il expliqué. Est-ce que je suis content? Non! Mais la saison est longue et il y a des soirs comme ça où ça ne fonctionne pas...»

Grâce au hockey, Lapierre a passé huit ans de sa vie en France. Les événements de vendredi, clairement, l'ont bouleversé.

«C'est incroyable. Ça vient me chercher. C'est d'une tristesse...», a-t-il laissé tomber.

Les Inouk ne disputeront leur prochain match que vendredi prochain. Ils recevront alors les Mustangs de Vaudreuil-Dorion.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer