Francis Brunelle condamné à s'ajuster

Le capitaine des Inouk, Francis Brunelle.... (Julie Catudal, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le capitaine des Inouk, Francis Brunelle.

Julie Catudal, archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Francis Brunelle n'était pas en uniforme vendredi soir. Non, il n'a pas été à nouveau puni par David Lapierre. Il a plutôt été suspendu un match par la Ligue de hockey junior du Québec à la suite des incidents survenus la veille à Valleyfield.

En début de deuxième période, Brunelle a eu maille à partir avec Derek Bureau, des Braves, devant le banc des Inouk. Bureau a atteint avec son bâton la soigneuse Alexandra Obiedzinski, ça a brassé un peu et Brunelle a été expulsé du match.

Après la rencontre, Lapierre a défendu son capitaine, qui connaît des moments difficiles.

«J'arrive de la LHJMQ et je suis condamné à m'ajuster à un autre style de jeu, a expliqué Brunelle. Dans la LHJMQ, je n'ai jamais été reconnu comme un joueur indiscipliné, mais ici, je passe mon temps au banc des punitions. Ce n'est pas la Ligue junior du Québec le problème, c'est moi. Je suis condamné à m'ajuster. Je n'ai pas le choix, sinon je devrai faire autre chose.»

Brunelle a amassé 18 points en 16 matchs jusqu'ici, mais il a surtout récolté 76 minutes de pénalités, un sommet chez les Inouk.

«Je savais que l'adaptation à une nouvelle ligue allait prendre un certain temps, mais c'est plus long que je ne le pensais», a-t-il avoué.

Ward-Raymond à Sherbrooke

Le gardien Nathan Ward-Raymond a été rappelé par le Phoenix de Sherbrooke vendredi matin et il était l'adjoint d'Evan Fitzpatrick en soirée face aux Olympiques de Gatineau. Il remplace Alexandre Lagacé, qui est «légèrement blessé», selon les gens de l'équipe de la LHJMQ

«C'est toujours agréable de voir son travail récompensé», a commenté Ward-Raymond, qui a disputé quatre matchs avec le Phoenix la saison dernière.

Étienne Lizotte, qui porte les couleurs de l'équipe juvénile de l'école La Ruche de Magog, était l'adjoint de Benjamin Avoine-Jean vendredi.

Jean-Gilles chante

En cette soirée des toutous au centre sportif Léonard-Grondin, le jeune Jean-Gilles Gadoury, qui est engagé dans un grand combat contre la leucémie depuis un moment, a chanté l'hymne national. Même si la maladie ne lui fait pas toujours la vie facile, le Bedfordois était en belle forme, vendredi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer