Alouettes: Jim Popp de retour comme entraîneur-chef

Jim Popp sera de retour à titre d'entraîneur-chef... (Olivier Jean, La Presse)

Agrandir

Jim Popp sera de retour à titre d'entraîneur-chef et de directeur général pour la saison 2016.

Olivier Jean, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Par souci de stabilité, la haute direction des Alouettes de Montréal a décidé d'y aller avec le statu quo.

Le président de l'équipe Mark Weightman a confirmé que Jim Popp sera de retour à titre d'entraîneur-chef et de directeur général pour la saison 2016, tandis que les trois coordonnateurs - Noel Thorpe en défensive, Kavis Reed aux unités spéciales, et Anthony Calvillo à l'attaque - seront aussi de retour, une décision qui a été prise au cours des derniers jours.

«Nous avons connu trop de changements au cours des dernières années et ça nous a empêchés d'évoluer et de progresser comme on aurait dû, a déclaré le président de l'équipe Mark Weightman, lors du bilan de l'équipe. Convaincus que la recherche de la stabilité et de l'harmonie devait être nos principales préoccupations, Bob et Andrew Wetenhall (propriétaire et directeur du club), Jim et moi avons amorcé notre réflexion concernant la situation de l'entraîneur-chef.»

«(...) On se devait de trouver une solution qui éviterait des transformations importantes au sein de l'organisation afin de favoriser la stabilité et l'harmonie qui nous ont tant manqué au cours des dernières années, a-t-il ajouté. Afin d'éviter une période d'attente et d'incertitude, j'ai convenu d'agir rapidement.»

Popp, directeur général des Alouettes depuis leur retour dans la LCF en 1996, a assumé les responsabilités d'entraîneur-chef à compter du congédiement de Tom Higgins, le 21 août dernier. Il s'agissait de la cinquième fois qu'il se retrouvait sur les lignes de côté après des passages en 2001, 2006, 2007 et 2013.

«C'est avec humilité que j'accepte. On m'a demandé de demeurer en poste. Je suis avec cette organisation depuis 20 ans et on m'a souvent demandé de venir en relève lors de moments difficiles et jamais je n'ai refusé. Je crois en cette équipe, en cette ville, en nos joueurs et notre personnel d'entraîneurs.»

L'ex-quart vedette Anthony Calvillo a aussi lancé un sérieux avertissement aux joueurs de l'unité offensive.

«J'en ai soupé des gars qui arrivent ici en croyant que tout leur est dû. Il y aura de la compétition. C'est un privilège de jouer pour ce club de football et c'est à nous, les entraîneurs, de les défier. De les forcer à se dépasser. Nous allons les défier mentalement et physiquement et la compétition sera serrée.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer