Benjamin Avoine-Jean connaît un excellent départ avec les Inouk

Benjamin Avoine-Jean n'a accordé qu'un seul but en... (photo Maxime Riendeau)

Agrandir

Benjamin Avoine-Jean n'a accordé qu'un seul but en deux départs jusqu'ici dans l'uniforme des Inouk.

photo Maxime Riendeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) «L'appel des Inouk est véritablement venu au bon moment. Car je commençais sérieusement à m'ennuyer du hockey.»

Ne cherchez pas un gardien avec de meilleures statistiques que Benjamin Avoine-Jean à travers la Ligue de hockey junior du Québec présentement. Vrai qu'il n'a disputé que deux matchs, mais sa moyenne de buts alloués est de 0,50 et son pourcentage d'arrêts, de ,980! L'athlète originaire de Québec a été parfait, ou presque, depuis qu'il est débarqué au pays des Inouk.

«Ça va bien et je suis content, a-t-il dit, hier matin, avant de se rendre à un cours à l'Université de Montréal, où il étudie en mathématiques. Je suis en forme, la confiance est là et les gars devant moi font un travail exceptionnel. Pas de farces, Marc-André Gauthier a dû bloquer 10 tirs à Longueuil mercredi soir!»

Avoine-Jean, 20 ans, a répondu positivement à l'appel du directeur général Stéphane Mondou, qui se trouvait un peu mal pris à la suite du départ de Raphaël Roy, qui a été victime de son attitude parfois douteuse à Granby.

«J'étais chez moi, à Brossard, et j'attendais qu'une équipe à quelque part m'appelle. Et ce sont les Inouk qui ont appelé. J'étais content parce que Granby est une bonne organisation et la meilleure ville de hockey de la ligue.»

Avoine-Jean a disputé deux saisons avec le Collège Français (avec qui il a remporté la coupe Napa en 2013) avant de porter l'uniforme des Panthères de Saint-Jérôme la saison dernière.

«J'ai participé au dernier camp des Panthères, mais ils ont décidé de me laisser aller. Ça m'a déçu, mais je ne pouvais rien y faire. Si j'ai bien compris, mon âge était le problème.»

Un bon duo

Depuis que Benjamin Avoine-Jean est débarqué à Granby, les Inouk ont une fiche de quatre victoires et une défaite en bris d'égalité. Le jeune homme aime ce qu'il voit de sa nouvelle équipe.

«On est jeunes, mais on joue du bon hockey, explique-t-il. Ce que j'aime le plus, c'est que tout le monde travaille très fort et que l'ambiance est excellente dans le vestiaire. Oui, je pense qu'on pourrait réaliser de belles choses cette saison...»

Avec Nathan Ward-Raymond et lui, les Inouk sont plutôt bien nantis devant le filet. Et les deux s'entendent très bien, paraît-il.

«Que ce soit à Longueuil ou à Saint-Jérôme, j'ai toujours joué avec un gardien de 20 ans. J'ai de l'expérience et je veux que Nathan profite de cette expérience, comme les autres m'en ont fait profiter à moi avant. Je veux ni plus ni moins être son grand frère.»

Et clairement, jusqu'ici, ça fonctionne bien.

«Je veux profiter à plein de cette dernière saison chez les juniors. Car à compter de l'an prochain, toutes mes énergies vont être concentrées sur mes études. Je veux finir sur une bonne note et je pense que tout est là afin que je vive de bons moments. En tout cas, ça regarde vraiment bien.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer