Une douzième victoire pour le Canadien

Dale Weise (22) avec ses coéquipiers Alex Galchenyuk... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Dale Weise (22) avec ses coéquipiers Alex Galchenyuk (27), P.K. Subban (76) et David Desharnais (51) après le but en deuxième période.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Robert Laflamme
La Presse Canadienne
Montréal

Le Canadien a atteint la douzaine de victoires cette saison, jeudi, en disposant des Islanders de New York 4-1 au Centre Bell.

Le duel n'a rien eu de mémorable. Les troupiers de l'entraîneur Michel Therrien ont ouvert la machine en troisième période, en marquant trois fois.

«Ç'a été un match très serré. Il n'y avait pas beaucoup d'espace sur la glace, a analysé Therrien. Nous n'avons pas dérogé de la structure et nous avons été récompensés.»

Encore une fois, le trio de David Desharnais a volé la vedette, avec deux buts. Il a reçu le soutien du trio de Tomas Plekanec, qui a fourni les deux autres.

Outre Desharnais et Plekanec, dans un filet désert, Dale Weise, son huitième déjà, et Brendan Gallagher ont été les marqueurs du Tricolore. Weise ne dérougit pas, ayant obtenu son cinquième filet en quatre matchs. Il occupe maintenant seul le premier rang des buteurs de l'équipe.

«Je n'accorde pas d'importance à ma fiche personnelle. Je suis simplement heureux que notre trio joue si bien et qu'il contribue aux succès de l'équipe», a commenté Weise, quand on lui a fait remarquer qu'il n'était plus qu'à deux buts de son sommet personnel de la saison dernière.

Max Pacioretty a mis fin à une série de cinq matchs sans point, en amassant deux aides. Gallagher et Plekanec ont ajouté une aide chacun.

Kyle Okposo, son quatrième, a obtenu la seule réussite des Islanders.

Devant les filets, Mike Condon (17 arrêts) a remporté sa confrontation contre Jaroslav Halak (20).

Condon affiche le même calme olympien que Carey Price, en l'absence du gardien vedette, blessé.

«C'est agréable de finalement apporter une bonne contribution à l'équipe, à ma troisième saison dans l'organisation, a-t-il soulevé. Je gagne en aisance, plus je joue. J'essaie de garder le fort jusqu'au retour de Carey. J'espère qu'il reviendra vite.»

Le Canadien termine son séjour de quatre matchs à domicile, samedi, en recevant les Bruins de Boston.

Weise sur une lancée

Tout ce que touche Weise actuellement se transforme en... but! À 18:50 de la période initiale, qui a été plutôt ennuyante, le numéro 22 a habilement redirigé la passe vive du défenseur Jeff Petry pendant un jeu de puissance.

Les amateurs de hockey aux tempes grisonnantes ou aux cheveux blancs ont peut-être cru revoir un ancien numéro 22 du Canadien, Steve Shutt, qui avait ce don de positionner son bâton toujours au bon endroit sur la glace près du filet adverse, dans les années 1970 et 1980.

Les Islanders ont créé l'égalité tôt en deuxième période (qui n'a guère été meilleure que la première), quasiment en supériorité numérique à 3:35. Okposo a surpris Condon en décochant un tir des poignets avec beaucoup de vitesse en entrée de zone. La pénalité de Pacioretty venait de prendre fin.

Pour le reste, les gardiens ont été peu sollicités en raison du style hermétique préconisé. Halak avait repoussé 14 lancers, soit deux de plus que Condon.

Aide providentielle

Le Tricolore a augmenté le rythme au troisième vingt et il y a enfin eu de l'action. Il a reçu l'aide inespérée du juge de lignes Michel Cormier afin de rompre l'égalité, à 6:22.

La longue passe le long de la bande du côté gauche qu'a faite le défenseur Nathan Beaulieu a été effleurée par Johnny Boychuk, avant d'être stoppée par le juge de lignes à la ligne bleue des Islanders. Tomas Fleischmann n'a eu qu'à saisir la rondelle pour s'amener en surnombre avec Desharnais. Le relais qu'il a fait à son coéquipier était parfait.

«Quand tout fonctionne à merveille, a mentionné Desharnais. Mais quand on fait de bonnes choses, on obtient souvent des bonds favorables.»

Requinqué, le CH a doublé son avance à 7:55. L'acharnement de l'inépuisable Gallagher lui a permis de faire dévier le tir anodin de Pacioretty directement devant Halak.

Les Islanders ont par la suite raté une occasion de rétrécir l'écart en attaque massive.

Plekanec a étouffé toutes leurs aspirations avec un peu plus de deux minutes à écouler.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer