Le CH en a pour son argent avec Dale Weise

L'ailier âgé de 27 ans, qui touche un salaire... (Paul Chiasson, La Presse Canadienne)

Agrandir

L'ailier âgé de 27 ans, qui touche un salaire de 1 million$ US, montre déjà sept buts à sa fiche en 14 matchs.

Paul Chiasson, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Robert Laflamme
La Presse Canadienne
Montréal

Le Canadien obtient un retour sur son investissement inespéré jusqu'à maintenant cette saison avec Dale Weise.

L'ailier âgé de 27 ans, qui touche un salaire de 1 million$ US, montre déjà sept buts à sa fiche en 14 matchs. C'est seulement deux de moins que Sidney Crosby, Phil Kessel et Evgeni Malkin ensemble, avant le match des Penguins de Pittsburgh mercredi, ou encore seulement la moitié de moins que toute l'équipe des Ducks d'Anaheim!

Après avoir connu des saisons de quatre, de trois et de six buts, à ses trois premières saisons dans la LNH, Weise a atteint la marque des 10 filets la saison dernière. À ce moment, le 20 mars, il avait affirmé nourrir l'ambition de s'établir comme un marqueur de 15 ou 20 buts par saison. Des aspirations qui avaient suscité le scepticisme de plusieurs observateurs. Quelques mois plus tard, l'objectif n'a rien de présomptueux.

«Il a élevé son niveau de jeu à un palier supérieur, l'a encensé mercredi Michel Therrien. On lui confiait un rôle obscur à ses débuts dans la Ligue nationale. Il est en voie de passer à une autre étape de sa carrière. Il va très bien.»

L'entraîneur Michel Therrien a fait remarquer que le patineur natif de Winnipeg, qui écoule sa dernière année contractuelle, joue avec énormément de confiance.

Constance et maturité

Therrien a dit avoir constaté plusieurs améliorations depuis qu'on a fait son acquisition des Canucks de Vancouver, dans l'échange de Raphael Diaz, en février 2014.

«Il a acquis de la maturité, il a une meilleure compréhension du jeu et une plus grande constance. Il est plus confiant, il sait quel type de joueur il doit être afin d'avoir du succès», a énuméré l'entraîneur.

Weise savoure pleinement l'excellent début de saison qu'il connaît. Mais il est guidé par la prudence dans ses propos. Il sait pertinemment qu'il y a loin de la coupe aux lèvres. D'ailleurs, la saison dernière, après avoir affiché ses intentions, il avait par la suite été tenu en respect dans les 10 dernières rencontres de la saison régulière. Il n'avait amassé qu'un point pour finir à un seul du plateau des 30.

«J'ai toujours eu confiance en mes aptitudes et en moi-même, a-t-il relevé. Mais c'est encore très tôt. Il reste beaucoup de hockey à jouer. Je dois poursuivre dans la même voie et offrir un rendement constant.»

Pacioretty, aucune inquiétude

Tout est affaire de perception dans la vie. Max Pacioretty compte autant de buts que Weise chez le CH. Mais au baromètre du bonheur, son indice est nettement plus bas actuellement.

N'ayant pas fait mouche dans cinq matchs de suite pour la première fois depuis le début de la saison 2013-14, l'Américain qui aura 27 ans dans quelques semaines file un mauvais coton.

Assurant qu'il n'est ralenti par aucune blessure, Therrien a dit n'être aucunement préoccupé par la panne du capitaine.

«Je suis convaincu qu'il va retrouver son instinct de marqueur. On ne doit pas perdre de vue qu'il revient de loin. Il a subi une blessure majeure (au genou gauche) au cours de l'été et il a redoublé d'ardeur afin d'être prêt à amorcer la saison, même s'il a manqué une grande partie du camp d'entraînement.»

Pacioretty a récolté 11 points, incluant sept buts, dans les neuf premiers matchs de l'équipe, tout en montrant un rendement de plus-12 en défense.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer