Harvey n'a plus de contrainte

Alex Harvey aborde avec optimisme la prochaine saison... (David Boily, La Presse)

Agrandir

Alex Harvey aborde avec optimisme la prochaine saison sur le circuit de la Coupe du monde de ski de fond, la première sans contrainte pour lui.

David Boily, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frédéric Daigle
La Presse Canadienne
Montréal

Alex Harvey aborde avec optimisme la prochaine saison sur le circuit de la Coupe du monde de ski de fond, la première sans contrainte pour lui.

Le fondeur de Saint-Ferréol-les-Neiges a subi avec succès au printemps dernier une intervention chirurgicale afin de corriger un problème de circulation sanguine à l'artère iliaque. Ce problème réglé, il est maintenant en mesure de pousser à fond dans les très longues montées, ce qu'il ne pouvait pas faire auparavant.

Alors qu'il devait renoncer à certaines épreuves par le passé - notamment l'ascension de l'Alpe Cermis, dernière étape du Tour de Ski -, Harvey peut maintenant tout donner en montée, mais surtout, être certain d'être du départ de chacune des courses au calendrier.

«Au cours des trois dernières années, je ne pouvais pas la faire. À cette date-ci l'an dernier, je savais déjà que je n'y serais pas, a noté Harvey. Même pour certains autres parcours, s'il y avait d'importantes ascensions - même s'il y avait une longue descente par la suite - je ne pouvais pas les faire, car les jambes bloquaient. Là, je vais pouvoir me battre à armes égales.»

Harvey a aussi vu une amélioration instantanée à l'entraînement, qu'il a repris à 100 pour cent depuis juillet.

«Ça m'a permis de mieux m'entraîner que par les années passées. Ça va aussi me permettre de commencer la saison en meilleure forme.»

Alors qu'il était «bloqué» à 155 pulsations/minutes dans les parcours en pentes, il peut maintenant monter son rythme cardiaque jusqu'à 175 battements. Il a également amélioré ses chronos à la course à pied, gagnant près de trois minutes sur un parcours de 10 km en particulier, composé d'ascensions en paliers.

«J'étais content de voir que ça fonctionnait. La chirurgienne était contente de ce qu'elle avait vu, j'avais de bons tests de pression et tout, mais tant que tu ne le vois pas sur le terrain... Ça confirmait ce que je m'étais fait dire par les spécialistes. De voir que j'étais capable de continuer de pousser, c'est toute une sensation. Avant, à 155 pulsations, j'avais tellement mal, j'étais bloqué là. Maintenant, je suis à l'aise à 160, 162. (...) Je savais que ce n'était pas normal.»

Finir à la maison

Le calendrier 2015-16 finira en beauté pour le Québécois de 27 ans, puisque tout le plateau s'amènera au Canada pour clore la saison, à l'occasion du Ski Tour Canada 2016. La compétition, qui aura lieu du 1er au 12 mars, sera composée de huit étapes, dont quatre au Québec: Gatineau, Montréal et Québec deux fois.

«C'est excitant, a admis Harvey. C'est la fin de la saison, les dernières places au classement vont s'y jouer. Et c'est aussi excitant pour mes amis et ma famille, qui n'ont pas l'occasion de me voir pendant l'hiver. De pouvoir nous voir à la maison, c'est «le fun» pour eux.»

Le groupe se rendra par la suite dans l'Ouest, plus précisément à Canmore, en Alberta, où seront disputées les quatre dernières étapes et où seront décernés les globes de cristal pour la saison.

«Ça va être très relevé. Ce qui est intéressant, c'est qu'on a construit le tour, sur le plan sportif, de façon à ce qu'il n'y ait pas de vainqueur après trois étapes, a expliqué Patrice Drouin, président de Gestev, qui organise les étapes de Montréal et de Québec. Le tour ne deviendra pas «plate» après trois étapes. Ça va se décider à Canmore. Le tour est bien équilibré.»

Le Mont-Royal sera l'hôte de deux départs de masse style classique, 13 km chez les dames, et 20 km chez les hommes, le 2 mars, au lendemain du sprint en style libre tenu à Gatineau. Québec accueillera également un sprint en pas de patin le 4 mars, suivi le lendemain des poursuites 10 et 15 km.

Harvey se rendra en Europe dès le 8 novembre pour amorcer son entraînement sur neige. Il lancera sa saison de Coupe du monde avec l'épreuve de Ruka, en Finlande, qui sera disputée les 28 et 29 novembre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer