Un gain et un revers pour les Maroons

Jason Crack a marqué deux buts pour les... (Julie Catudal, Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Jason Crack a marqué deux buts pour les Maroons samedi après-midi.

Julie Catudal, Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est

(Waterloo) Impliqués dans deux confrontations particulièrement serrées, les Maroons 2.0 de Waterloo sont passés près de signer un week-end parfait. Ils sont d'abord devenus la première formation à vaincre le Mécanarc de Donnacona, avant de s'incliner en fusillade face au Wild de Windsor.

Les Maroons ont connu un match frustrant à leur domicile, samedi soir.

Menant 4-0 avec un peu plus de dix minutes à faire en troisième, les locaux croyaient voguer vers un gain sans équivoque. Brillant devant sa cage, le gardien de Windsor Kevin Ladouceur (49 arrêts) avait néanmoins cédé devant Kevin Asselin, et Maxim Guyone et Jason Crack (deux fois).

Le Wild a cependant refusé de s'avouer vaincu. David Hivon, Alexandre Robichaud et Chrisophe Giroux ont tour à tour déjoué le gardien Félix Guilbault, puis Cody Linteau a créé l'impasse dans la dernière minute de jeu.

La prolongation ne faisant pas de maîtres, l'issue du match s'est jouée en tirs de barrage. C'est finalement le huitième tireur du Wild, Justin Cloutier, qui a fait la différence. Le défenseur Maxime Dozois n'a pu répliquer pour Waterloo.

Les amateurs de jeu rude présents à l'aréna Jacques-Chagnon en ont également eu pour leur argent. Les durs à cuire des Maroons, Maxime Harnois et Christopher Saurette, ont jeté les gants face à Martin Trempe et Luc Routhier en début de partie, avant de s'échanger leurs opposants en troisième période.

Festival offensif à Donnacona

De passage à l'aréna de Donnacona vendredi soir, les Maroons avaient amorcé leur week-end en remportant un véritable festival offensif.

Tirant de l'arrière 8-4 au milieu du troisième vingt, le Mécanarc a tenté d'orchestrer une remontée avec trois filets consécutifs. Le gardien Olivier Laliberté (25 arrêts) est toutefois parvenu à fermer la porte, permettant aux Maroons de retraiter avec la victoire.

Auteur d'un tour du chapeau en plus d'une aide, Mathieu Papineau a été la grande vedette de ce match, tandis que Marc-Olivier Brouillard a obtenu trois passes à son premier match avec Waterloo.

La Voix de l'Est n'avait toujours pas obtenu les commentaires de l'entraîneur-chef et directeur général des Maroons, Michel Deschamps, au moment de mettre sous presse.

En plus de lui faire subir une première défaite cette saison, Waterloo a également rejoint le Mécanarc en tête du classement général de la Ligue de hockey senior A de la Mauricie. Les deux équipes ont engrangé 12 points jusqu'ici.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer