Le Toronto FC aura une deuxième chance

Didier Drogba a mérité le titre de joueur... (Archives La Presse)

Agrandir

Didier Drogba a mérité le titre de joueur du mois dans la MLS en octobre à la suite d'un vote des amateurs sur MLSsoccer.com.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Neil Davidson
La Presse Canadienne
Toronto

Comme si le Toronto FC n'en avait pas eu assez de lui dimanche, l'attaquant étoile de l'Impact de Montréal Didier Drogba a alimenté toutes les discussions à la veille du match de barrage entre les deux rivaux canadiens.

Les deux buts de Drogba, inscrits lors des 54e et 55e minutes de jeu, ont fait la différence dans une victoire de 2-1 de la formation montréalaise lors du dernier match du calendrier régulier.

Ce gain a permis à l'Impact de se hisser au troisième rang de l'association Est de la Major League Soccer tandis que le Toronto FC glissait au sixième échelon. Surtout, les exploits de Drogba ont assuré à l'Impact l'avantage du terrain en vue du match-suicide de jeudi.

«Il s'agit de tout un défi. Je n'ai jamais affronté un joueur comme lui, a admis le défenseur Josh Williams, qui a goûté à la médecine de Drogba lors du but victorieux dimanche. Il a une présence imposante, physiquement. Vous pouvez le surveiller à plusieurs, mais il est bien appuyé et vous ne pouvez vous concentrer uniquement sur lui.»

Avec 11 buts en autant de matchs en MLS, l'Ivoirien de 37 ans s'est imposé comme le moteur de l'Impact en fin de saison. Les joueurs du Toronto FC devront trouver un moyen de l'arrêter s'ils veulent quitter le stade Saputo avec une victoire en poche.

Mais comment stopper celui qui, mercredi, a mérité le titre de joueur du mois dans la MLS en octobre à la suite d'un vote des amateurs sur MLSsoccer.com. Drogba avait obtenu pareille récompense en septembre.

«Il s'agit d'avoir une présence sur lui, a répondu l'entraîneur-chef du Toronto FC Greg Vanney, un ancien défenseur qui a joué contre Drogba dans la meilleure ligue de France. Pour l'amour du ciel, il a effectué deux percées dans la zone de réparation et personne ne l'a touché. Quand on analyse le tout, ce furent deux buts relativement faciles.

«Je pense que nous devons être un peu plus attentifs lorsque le ballon est en position pour être centré ou lorsqu'il (Drogba) se dirige vers la zone de réparation. Il faut le marquer étroitement et l'empêcher de simplement pouvoir toucher au ballon. Nous devons lui rendre les choses plus compliquées que ça. Il n'y a pas de doute qu'il est l'un des meilleurs marqueurs de notre sport, mais ce fut trop facile pour lui. Nous avons été trop mous», a tranché Vanney.

Même s'il a atteint le crépuscule de sa carrière, Drogba demeure un joueur d'impact capable de transformer l'allure d'un match.

«Son palmarès, pas seulement en ce qui a trait au nombre de buts mais aussi à cause des honneurs gagnés et de son apport à ses équipes, parle de lui-même, a loué le capitaine du Toronto FC, Michael Bradley.

«C'est évident qu'il a transformé Montréal. Il n'y a aucun doute là-dessus», a joué Bradley, selon qui il faudra un effort d'équipe pour freiner Drogba.

La défensive s'est avérée problématique du côté du Toronto FC en 2015, mais ces ennuis ont été amoindris par une solide attaque, menée par Sebastian Giovinco, un candidat au titre de joueur le plus utile à son équipe.

La formation torontoise a concédé 58 buts, le plus haut total à égalité avec Chicago et le New York FC. Mais le Toronto FC a touché la cible autant de fois, et seuls les Red Bulls de New York, avec 62, ont mieux fait.

Jeudi soir à Montréal, le Toronto FC devra de nouveau se passer du vétéran défenseur Damien Perquis, au rancart en raison d'une blessure à un ischio-jambier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer