Un de plus pour Jean-Yves Phaneuf

Loisir et Sport Montérégie a décerné le Prix... (Julie Catudal, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Loisir et Sport Montérégie a décerné le Prix honorifique Claude Marchessault à Jean-Yves Phaneuf, jeudi dernier.

Julie Catudal, archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est

(Granby) Les quarante années de bénévolat de Jean-Yves-Phaneuf au service du soccer local et régional ont été soulignées une nouvelle fois jeudi dernier. Le Prix honorifique Claude Marchessault a alors été décerné au Granbyen dans le cadre de la 17e Soirée annuelle de reconnaissance de Loisir et Sport Montérégie, tenue à Candiac.

La distinction a été remise en l'honneur d'un bénévole originaire de Saint-Hyacinthe et impliqué depuis plus de soixante ans dans différentes sphères d'activité. Un prix à la hauteur du travail accompli par Jean-Yves Phaneuf à Granby.

«Je suis bien content. Je suis un gars humble et je ne cours pas après les trophées. Mais je constate que plusieurs personnes reconnaissaient ce que j'ai fait pour le soccer», se réjouit l'homme de 78 ans.

Son engagement remonte au milieu des années 70. En 1978, il fondait à la fois le club de soccer Les Cosmos de Granby et l'International de soccer Jean-Yves Phaneuf, qui allait devenir l'un des principaux tournois à l'échelle provinciale.

«Quand j'ai commencé en 1975, ce n'était pas populaire le soccer. Mais j'étais convaincu que ça grandirait. Aujourd'hui, on a le plus grand membership de tous les sports au Québec», raconte M. Phaneuf.

Pour les jeunes

Il a ensuite siégé sur le conseil d'administration des Cosmos durant une trentaine d'années. Homme de l'ombre malgré son omniprésence, Jean-Yves Phaneuf n'aura toutefois jamais rempli les fonctions de président du club.

«Je n'ai jamais voulu l'être. Je laisse ça aux autres. On m'a dit déjà dit: "toi Johnny, tu restes en arrière, mais tu pousses en maudit"», illustre le principal intéressé.

Venant en aide aux joueurs défavorisés de la région, la Fondation de soccer Jean-Yves Phaneuf figure parmi les plus belles réussites du Granbyen. «On paye leurs inscriptions et on les habille dans certains cas. Je me suis toujours dit "les jeunes qui ont du talent, pourquoi on les empêcherait de jouer?".»

Aujourd'hui, Jean-Yves-Phaneuf se plait à regarder quelques-unes des parties disputées sur les terrains du parc qui porte son nom, rue Fournier à Granby.

À 78 ans, il n'est pas prêt de stopper son implication, lui qui coordonne toujours les activités de l'International - «son bébé». «Quand je vais arrêter, c'est Dieu qui va le décider...», glisse-t-il à la blague.

La région brille

Cinq autres bénévoles faisant rayonner les sports, la culture et la vie communautaire dans la région figurent également parmi la trentaine d'artisans honorés par Loisir et Sport Montérégie.

Actifs à Bromont, Marc Lépine, du Centre national de cyclisme, et Sylvie Lamontagne, du centre de patinage artistique local, ont notamment vus leur engagement être souligné.

L'honneur fut double pour Loïc Therrien, qui a vu son nom être cité dans les catégories «général» et «jeunesse». Le jeune Cowansvillois s'implique auprès des nageurs se préparant pour les Olympiques spéciaux.

Ange-Gardien compte également deux nominés, soit Dominique Chouinard, notamment responsable des activités de balle molle, et Louise Tarte, qui s'investit dans les milieux culturels et communautaires.

Notons finalement que le Prix du bénévolat en loisir et en sport Dollard-Morin 2015 a été remis à Denis Poitras, du Club de Plongeon Agami de Brossard (volet «action régionale»), à La Cage-Brasserie sportive de Saint-Hyacinthe (volet «entreprises») et aux Loisirs Douville Inc. (volet «organismes»).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer