NASCAR s'approche de Granby

Verra-t-on la voiture numéro 27 d'Andrew Ranger courir... (Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Verra-t-on la voiture numéro 27 d'Andrew Ranger courir sur la terre battue de l'Autodrome en 2016?

Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) On ne parle pas encore d'une confirmation, mais la série canadienne de NASCAR semble s'approcher dangereusement de Granby.

Interrogé par La Voix de l'Est, le copropriétaire et promoteur de l'Autodrome, Dominic Lussier, n'a pas eu d'autre choix que celui d'avouer que le dossier avait évolué et, surtout, qu'il avait évolué dans le bon sens.

Il y a deux semaines, a appris l'auteur de ces lignes, le directeur des séries de Touring de NASCAR, Brad Moran, a laissé un message à Lussier, lui disant simplement: «Est-ce que Granby est toujours intéressé à accueillir une manche de la série canadienne de NASCAR? Nous sommes en train de préparer le calendrier 2016. Il faudrait se rencontrer bientôt, Dominic...»

Moran et Lussier ne se sont pas encore rencontrés. Lussier revient de Syracuse, où il a assisté à la Super DIRT Week, et il est actuellement en vacances à Cuba, où nous l'avons joint mardi. Le dossier risque d'avancer la semaine prochaine.

«C'est vrai que j'ai reçu cet appel de M. Moran, a admis Lussier. Évidemment, il n'y a rien de réglé, il n'y a rien de signé, mais c'est difficile de ne pas être optimiste. J'ai très hâte à la suite des choses.»

Moran avait visité l'Autodrome en juin. Il avait alors été impressionné par les installations, le sérieux de propriétaires et la riche histoire de la piste. Mais il n'avait rien garanti, mentionnant que les astres devaient être parfaitement alignés afin que Granby entre dans la grande famille de NASCAR.

Deux mois plus tard, lorsque joint par La Voix de l'Est à son bureau de Concord en Caroline du Nord, il a indiqué que Granby faisait partie des discussions, mais qu'il y avait un long processus qui attendait les amateurs de stock-car d'ici avant de savoir si, oui ou non, NASCAR allait débarquer chez eux.

Au cours de l'été, tandis qu'il faisait le tour du Canada, Moran a sondé, a-t-on appris, les pilotes de la série. Car il craignait que courir sur terre battue fasse peur à ceux qui donnent le spectacle. Mais voilà, il a été surpris par l'enthousiasme démontré par les pilotes.

La cote au Québec

La série canadienne de NASCAR a actuellement 11 épreuves à son calendrier, dont quatre au Québec (Vallée-Jonction, Mirabel, Saint-Eustache et Trois-Rivières). L'Alberta, la Saskatchewan, l'Ontario et la Nouvelle-Écosse accueillent les autres courses à l'horaire, mais c'est clairement dans la belle province que la série a le plus la cote.

Canadian Tire n'est plus le commanditaire en titre de la série depuis la fin de la dernière saison. Certaines informations laissent croire qu'une entreprise québécoise pourrait donner son nom à la série. Ce qui serait tout à fait logique.

L'Ontarien Scott Steckly a été couronné champion en 2015. Il a devancé Jason Hathaway et Andrew Ranger, qui est dans l'attente d'un nouveau contrat avec son commanditaire Mopar en vue de la prochaine saison.

Avec l'objectif de faire mousser ses produits de marque Can-Am, BRP (Bombardiers Produits Récréatifs), dont le siège social est situé à Valcourt, se lance enfin en NASCAR. Alex Labbé sera son pilote en série canadienne en 2016.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer