Le commissaire de la LHJQ démissionne

L'ancien commissaire de la LHJQ Guy Ryan.... (Photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

L'ancien commissaire de la LHJQ Guy Ryan.

Photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) La Ligue de hockey junior du Québec est à la recherche d'un nouveau commissaire. Guy Ryan, qui était à la tête du circuit depuis seulement 16 mois, a ainsi démissionné de son poste en début de semaine.

Ryan a envoyé sa lettre de démission au comité exécutif lundi. Mais ce n'est que jeudi soir, un peu avant 22h, que la LHJQ a annoncé la nouvelle.

«Je pars parce que j'ai l'impression de ne pas avancer, a lancé le policier à la retraite, hier matin, en entrevue avec l'auteur de ces lignes. J'ai essayé de faire avancer les choses, j'ai essayé fort, mais ça n'a pas fonctionné...»

Il n'a pas voulu pointer personne du doigt en particulier. Mais comme il travaillait de concert avec les gouverneurs, il est facile de savoir avec qui les relations étaient difficiles.

«Il existe encore une vieille garde parmi les gouverneurs du circuit, a par ailleurs confié à La Voix de l'Est un dirigeant d'équipe sous le couvert de l'anonymat. Il est effectivement difficile d'aller de l'avant avec des idées nouvelles avec ces gens-là...»

Manque de stabilité

Guy Ryan affirme que la LHJQ est «une belle ligue, avec plein de belles possibilités». Mais selon lui, le manque de stabilité fait très mal au circuit.

«C'est difficile d'approcher des commanditaires potentiels quand les équipes changent tout le temps et quand les propriétaires changent tout le temps, a-t-il dit. La stabilité, c'est important, et l'instabilité est peut-être notre plus grande faiblesse.»

Le dossier du départ des Cougars de Sherbrooke et des Lauréats de Saint-Hyacinthe vers le hockey collégial aura assurément été celui qui a drainé le plus d'énergie à celui qui fait aussi de l'analyse de faits divers au Réseau de l'information (RDI).

«On a dû mettre les avocats là-dedans et, comme c'est bien souvent le cas, tout le monde n'était pas sur la même longueur d'onde. Honnêtement, la montée du hockey collégial est à prendre au sérieux. Est-ce qu'on aurait pu s'asseoir tous ensemble et réfléchir à la création d'une super ligue à partir des meilleures concessions de la LHJQ et du hockey collégial? Je pense que oui, mais je ne suis pas certain que la majorité des gouverneurs de la LHJQ soient rendus là...»

Guy Ryan a remplacé Richard Morency à la tête de la LHJQ. À l'époque, ça ne s'était pas bousculé aux portes pour devenir le nouveau patron du circuit. Et ça ne risque pas de se bousculer davantage cette fois-ci.

«Je souhaite bonne chance à l'avance à mon successeur. Je lui souhaite d'être capable, lui, de faire avancer les choses...», a terminé M. Ryan, d'une voix un tantinet cynique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer