Importante transaction chez les Castors

Jonathan Lussier a frappé pour une moyenne de... (photo fournie par Nathalie Miclette)

Agrandir

Jonathan Lussier a frappé pour une moyenne de ,444, avec sept circuits et 27 points produits la saison dernière à Saint-Jérôme.

photo fournie par Nathalie Miclette

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Acton Vale) Il y a quelques semaines, à la suite de l'élimination des Castors d'Acton Vale, le directeur général Jean-François Dorais avait promis des changements. Le message était clair: son équipe avait besoin de se renforcer au bâton.

Dorais et son entraîneur en chef Steve Green viennent de compléter une transaction majeure: ils ont échangé Jonathan Brûlé, Jean-François Rooney, Marc-André Frappier ainsi que les droits sur Jonathan Jones au Royal LePage Plus de Saint-Jérôme moyennant les services de Jonathan Lussier et de Nicolas Trudeau.

Lussier (moyenne de ,444, avec sept circuits et 27 points produits en 2015) et Trudeau (,415, sept circuits et 21 points produits) sont assurément deux des bons frappeurs de la Ligue de baseball majeur du Québec. «Peut-être même deux des cinq meilleurs», se permet d'ajouter Dorais.

Lussier, 28 ans, joue au poste de receveur et de voltigeur alors que Trudeau, qui est aussi âgé de 28 ans, évolue au champ extérieur. Les deux habitent la région de Montréal et ont confirmé à Dorais qu'ils vont se rapporter aux Castors le printemps prochain.

«La transaction en étonnera certains, mais le temps était venu de brasser les cartes, explique Dorais. Ça fait cinq ou six ans que nous avions essentiellement le même alignement, mais ça fait deux ans de suite que nous sommes éliminés rapidement des séries. À un moment donné, il faut laisser les sentiments de côté et il faut agir.»

Car Dorais l'avoue: laisser aller les Rooney, Frappier et Brûlé n'a pas été chose facile.

«Jean-François et Marc-André étaient avec nous depuis 2008 et Jonathan, depuis 2011. Les trois nous ont donnés beaucoup. Oui, ça m'a fait mal au coeur.»

La saison dernière, Rooney, un des meilleurs joueurs d'inter de la LBMQ, a frappé pour une moyenne de ,256, avec deux circuits et 18 points produits. Au monticule, il a conservé une fiche de deux victoires, deux défaites et deux matchs sauvegardés, avec une moyenne de points mérités de 3,56.

Le receveur Frappier, lui, a frappé pour ,286, avec un circuit et 14 points produits.

Brûlé, enfin, a ramené une fiche de cinq victoires et deux défaites, accompagnée d'une moyenne de points mérités de 3,69.

«Lussier et Trudeau sont enthousiastes à l'idée de venir chez nous, reprend Dorais. Soudainement, nous sommes beaucoup plus menaçants au bâton. Nos partisans vont aimer ces deux excellents frappeurs capables de cogner la longue balle.»

Le repêchage de la LBMQ aura lieu le 7 novembre, à Victoriaville. La perte de Brûlé et de Rooney fait en sorte que les Castors risquent de jeter un oeil attentif du côté des lanceurs à cette occasion.

«En même temps, nous ne sommes par mal pris avec Green, Saint-Amand (Étienne) et Graham (Philippe)», conclut Jean-François Dorais.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer