• La Voix de l'Est > 
  • Sports 
  • > Les Inouk blanchissent les Flames de Gatineau dans le cadre d'un match sans histoire 

Les Inouk blanchissent les Flames de Gatineau dans le cadre d'un match sans histoire

Laurent Minville (14) vient de déjouer le gardien... (photo Julie Catudal)

Agrandir

Laurent Minville (14) vient de déjouer le gardien Francis Léonard-Mayer. Le but du Cowansvillois, son deuxième de la saison, s'est avéré le filet vainqueur.

photo Julie Catudal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Les Flames de Gatineau, les anciens Maroons de Lachine, sont débarqués au Centre sportif Léonard-Grondin avec seulement 17 joueurs, dont deux gardiens, hier soir. Déjà qu'ils ne représentent pas une puissance de la Ligue de hockey junior du Québec, on ne s'attendait pas tout à fait à des miracles de leur part...

Mais voilà, les Inouk y sont allés doucement et ils l'ont finalement emporté 3-0. Vrai qu'ils ont doublé les visiteurs au chapitre des tirs au but (41-20), mais ils y sont allés doucement quand même. Ça ne patinait pas beaucoup, mettons. Mais bon, ce n'était pas vraiment nécessaire d'en faire plus.

Le Cowansvillois Laurent Minville a mérité la première étoile du match après avoir inscrit son deuxième but de la saison - survenu au milieu de la première période -, et une passe. William Leblanc et Vincent Ouellet-Beaudry ont complété en troisième.

Devant le filet, Raphaël Roy a été parfait, bien qu'il n'ait pas eu besoin de se signaler très souvent. À l'autre bout, Francis Léonard-Mayer a évité une défaite douloureuse aux siens.

Les Inouk auraient pu se faire jouer un tour, eux qui ont offert plusieurs avantages numériques aux Flames. Mais les représentants de l'Outaouais, qui ont en plus perdu leur meilleur joueur en cours de route (Joey Brennan), ont été très peu menaçants.

Patrice Demuy a effectué sa rentrée hier soir. Il a récolté une passe et a bien patiné.

Pour tout dire, il y a peu à raconter au sujet de ce petit match sans histoire du début octobre présenté devant moins de 500 spectateurs. Il y en aura de meilleurs cette saison, c'est garanti.

Minville: s'adapter

Laurent Minville avait le sourire facile après le match. L'athlète de 17 ans venait de marquer ses deux premiers buts de la saison, dont le but gagnant hier, et il joue du hockey inspiré.

«J'arrive du hockey scolaire et je suis encore à m'adapter à un calibre supérieur, a-t-il dit. Mais honnêtement, ça se passe très bien. Moi, tout ce que je veux, c'est aider mon équipe. L'entraîneur a l'air satisfait et c'est ce qui compte.»

Plus loin, justement, David Lapierre avait l'air satisfait d'un peu tout son monde. Mine de rien, les Inouk (4-3-1) viennent d'en coller trois de suite.

«Compte tenu que les Flames avaient des effectifs très réduits, nous aurions pu tomber dans le piège et échapper ce match, a-t-il analysé. Les gars ont travaillé plus fort que ça a paru et, de façon générale, nous avons joué du bon hockey. Oui, je suis content.»

Les Inouk seront à Montréal-Est demain après-midi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer