Les Castors recevront les champions de la Can-Am

Pour la visite des Aigles de Trois-Rivières, le... (photo archives la voix de l'est)

Agrandir

Pour la visite des Aigles de Trois-Rivières, le stade Léo-Asselin risque d'être rempli de la même façon qu'il l'a été en juin dernier, lorsque les Castors ont disputé leur premier match après des rénovations majeures.

photo archives la voix de l'est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Acton Vale) Les Aigles de Trois-Rivières, qui viennent d'être couronnés champions de la Ligue Can-Am de baseball indépendant, disputeront un match préparatoire face aux Castors d'Acton Vale, le printemps prochain, au stade Léo-Asselin.

«Il n'y a rien de signé, mais nous avons une entente verbale avec les propriétaires des Aigles, a expliqué hier le directeur général des Castors, Jean-François Dorais. J'imagine déjà la scène d'ici: Steve Green qui affronte les Aigles devant les gradins remplis de notre beau stade! Ça va être fou!»

Dorais n'est pas du genre à s'exciter pour rien. Mais là, on le sent fébrile. Il risque de trouver l'hiver long...

«Ce sera tout un cadeau à faire à nos partisans. Il n'y a pas de date de fixée encore, mais ce sera dans les deux ou trois premières semaines de mai.»

Question de réduire les dépenses, les Aigles et les Capitales de Québec, les deux équipes de la province de la Ligue Can-Am, jouent principalement leurs matchs préparatoires contre des équipes seniors d'ici. Les deux clubs s'affrontent également pour compléter le calendrier des parties hors-concours.

«Accueillir les champions de la Ligue Can-Am chez nous sera tout un événement. Et je pense qu'on a l'équipe pour leur donner un bon match», dit encore Dorais.

De l'attaque

En fait, Jean-François Dorais espère que les Castors auront encore une meilleure équipe la saison prochaine. En faisant le bilan à la suite de l'élimination face aux Brewers de Sainte-Thérèse il y a quelques semaines, Dorais et Steve Green, l'entraîneur-chef, ont convenu que le club a besoin de s'améliorer en attaque.

«On a de bons lanceurs, on a la meilleure défensive de la ligue, mais l'attaque a fait défaut cette saison, a repris Dorais. Que ce soit avec Steve, avec (Jonathan) Brûlé, avec Philippe (Graham) ou avec Jean-François (Rooney), on peut battre n'importe qui. Mais ça prend un minimum de points...»

Les Castors veulent ajouter de l'attaque, mais précisément de la puissance.

«On a l'intention d'être actifs au cours des prochains mois, a ajouté Dorais. Et honnêtement, on n'a pas le choix. Se faire éliminer au premier tour des séries, on n'aime pas ça.»

À 47 ans, Dorais entend aussi être de retour au premier coussin la saison prochaine. «Quoique si on en trouve un meilleur que moi, je vais céder ma place sans rechigner», a-t-il confié.

Les gens des Castors sont également très heureux - et soulagés! - lorsque Steve Green leur annonce qu'il sera de retour sur la butte la saison suivante. À 37 ans, Green a été totalement dominant cette année, lui qui a conservé une fiche de 7-0, avec une moyenne de points mérités de... 0,76.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer