Série Canadian Tire de Nascar : Ranger est nerveux !

«La qualité des pilotes et celle des équipes... (- Photo Flagworld.com)

Agrandir

«La qualité des pilotes et celle des équipes n'a jamais été aussi grande au sein de la série», explique Andrew Ranger.

- Photo Flagworld.com

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Andrew Ranger l'avoue: il est nerveux, il est stressé. Normal quand on pense qu'il pourrait mettre la main sur son troisième titre en série Canadian Tire de NASCAR demain soir.

La 11e et dernière épreuve du calendrier de la série aura lieu à la piste de Kawartha, un ovale de ,375 mille situé à Fraserville en Ontario, dans la région de Peterborough. À égalité avec Jason Hathaway au deuxième rang du classement des pilotes, le Granbyen est à neuf points du meneur Scott Steckly.

Oui, tout est encore possible pour Ranger, qui compte une victoire, six top-5 et neuf top-10 cette saison, bien qu'il aura besoin de chance pour triompher. Épargnons-nous les milles et une possibilités: sachez simplement que Steckly sera couronné champion s'il termine ne serait-ce que cinquième à Fraserville, qu'importe le résultat obtenu par le pilote de Mopar.

«Si je comprends bien, je serai champion si je gagne et si Scott finit plus loin que cinquième, a expliqué Ranger. Comme je l'ai déjà dit, je ne souhaite jamais de malheur à mes adversaires, mais c'est sûr que ça adonnerait bien si Scott avait de petits pépins mécaniques...»

Ranger affirme qu'il aime rouler sur l'ovale de Kawartha, «une piste où on peut rouler à deux de large».

Le meilleur résultat de Ranger à Fraserville est une deuxième place obtenue en 2012. Il en sera à son quatrième départ là-bas.

«À Fraserville, il n'y a pas de puits et tout le monde doit s'arrêter à la mi-course. Ça devient un avantage quand tu traînes de l'arrière. Ça me plaît à l'approche d'une course aussi importante.»

De la compétition

Andrew Ranger le répète: selon lui, la série Canadian Tire n'a jamais été aussi compétitive. Il ne se rappelle d'ailleurs pas de la dernière fois où quatre pilotes (car Louis-Philippe Dumoulin a aussi encore des chances mathématiques d'être couronné) étaient en lutte pour le championnat lors du dernier week-end de la saison.

«Je ne m'en rappelle pas simplement parce que c'est jamais arrivé! , a-t-il lancé. La qualité des pilotes et celle des équipes n'a jamais été aussi grande. Les budgets sont plus importants aussi. La série grandit et elle grandit de belle façon.»

Canadian Tire se retirera à titre de commanditaire en titre de la série à la suite du prochain week-end. Les dirigeants de NASCAR, paraît-il, annonceront en fin de semaine l'identité d'un nouveau partenaire majeur. Selon certaines rumeurs, une importante entreprise québécoise s'associerait à la série.

«J'ai entendu plein de choses, a encore dit Ranger. La série canadienne de NASCAR est très populaire au Québec, c'est vrai. Ce serait l'fun, c'est certain, si une entreprise de chez nous acceptait de s'impliquer...»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer