Les Inouk vont étonner, croit Francis Brunelle

En tant que capitaine, Francis Brunelle aura un... (Photo Janick Marois)

Agrandir

En tant que capitaine, Francis Brunelle aura un rôle de premier plan à jouer au sein des Inouk. Et il a tout ce qu'il faut pour être un joueur dominant au sein de la Ligue de hockey junior du Québec.

Photo Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Certains parlent de reconstruction et d'autres, de transition. Qu'importe, personne ne s'attend à ce que les Inouk survolent la Ligue de hockey junior du Québec cette saison. Mais selon le capitaine Francis Brunelle, l'équipe a ce qu'il faut pour surprendre.

«Nous sommes jeunes, c'est vrai, mais nous avons du talent et je pense que nous avons l'attitude pour gagner plusieurs matchs, a lancé le joueur de 20 ans, hier après-midi, avant de la séance d'entraînement de son club. Moi, je suis confiant et les gars dans le vestiaire, je le sens, le sont aussi. Nous ne finirons probablement pas dans le top 3 ou le top 4 du circuit, mais on va étonner, je le sais.»

Après avoir disposé des Rangers de Montréal-Est 6-1 samedi dernier lors du Challenge de la LHJQ à Saint-Jérôme, les Inouk reçoivent les Forts de Chambly ce soir à l'occasion de leur premier match de la saison devant leurs partisans.

«Le premier match à la maison, c'est toujours spécial, a repris Brunelle. Et c'est une belle occasion d'envoyer un beau message à nos partisans. On veut leur montrer que nous sommes une équipe avec du coeur, une équipe travaillante qui va leur offrir de belles soirées de hockey. Sur le plan personnel, c'est ma rentrée officielle avec les Inouk. Mes parents seront là, mes grands-parents aussi. J'ai très hâte.»

Le Bromontois Brunelle aura un rôle de premier plan à jouer au sein des Inouk. Ce qui n'a jamais été le cas alors qu'il portait l'uniforme des Screaming Eagles du Cap-Breton dans la LHJMQ.

«L'idée de jouer sur les deux premiers trios et de jouer sur l'avantage numérique numérique me plait beaucoup, c'est sûr. David (Lapierre) veut que j'amasse des points, sans nécessairement délaisser le côté physique de mon jeu. Autrement dit, je vais continuer à frapper, mais je ne frapperai pas pour le simple plaisir de frapper.»

Clairement, Brunelle a tout ce qu'il faut pour devenir un joueur dominant dans la LHJQ. Il a d'ailleurs amassé un but et une passe, samedi dernier, dans la victoire face aux Rangers.

«J'ai la tête aux Inouk à 100 %, je n'espère pas un appel d'une équipe de la LHJMQ qui aurait besoin d'un joueur de 20 ans. Je vise une place au hockey universitaire la saison prochaine et je suis convaincu que cette campagne à Granby va être bonne pour mon développement. Je m'attends à passer un très bel hiver ici.»

Un honneur

Francis Brunelle dit avoir été honoré lorsque David Lapierre et son équipe d'entraîneurs lui ont offert le poste de capitaine.

«Quand je regarde la liste des derniers capitaines des Inouk, je suis impressionné, a-t-il dit. Charles Power, Jonathan Delorme, Mickael Filion et Érik Longtin, ce sont tous des joueurs de caractère, des athlètes fiers qui ont bien représenté l'organisation. Power a été mon capitaine et il m'a beaucoup influencé sur la façon de se comporter sur et à l'extérieur de la glace. Moi, je ne serai pas un capitaine qui va tenir de longs discours, mais plutôt un capitaine qui va prêcher par l'exemple. Si celui qui porte le "C" travaille fort, s'il se défonce à chacun des matchs, ses coéquipiers risquent de vouloir le suivre.»

Et si les jeunes Inouk se défoncent à chacun des matchs, peut-être effectivement qu'ils surprendront...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer