Fin du championnat : la lutte s'annonce serrée à l'Autodrome

«J'essaie d'y penser le moins possible. Je me... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

«J'essaie d'y penser le moins possible. Je me prépare en me disant que c'est une course comme toutes les autres», a noté Steve Bernard quant à ses chances de remporter ce soir son premier championnat chez les modifiés à Granby.

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Maxime Massé
La Voix de l'Est

(Granby) Le suspense sera au rendez-vous ce soir à l'Autodrome Granby alors que les pilotes des quatre classes régulières s'affronteront dans une série de finales marquant la fin du championnat.

La lutte est particulièrement serrée chez les modifiés où Steve Bernard occupe la tête du classement avec seulement sept points d'avance devant David Hébert.

«J'essaie d'y penser le moins possible, a admis hier Bernard. Je me prépare en me disant que c'est une course comme toutes les autres. Ultimement, il faut simplement qu'on soit le plus rapide possible en finale pour gagner.»

En cas de victoire, Bernard décrochera en effet son tout premier titre de champion sur l'ovale de la rue Cowie. Il devra toutefois se méfier d'Hébert, déjà couronné à trois reprises (2004, 2009 et 2014) à Granby, qui tentera de s'imposer pour une deuxième année d'affilée.

«On va voir qui va mieux supporter la pression. Peut-être que David en aura un peu moins parce qu'il a déjà gagné le championnat à Granby, mais je suis confiant. On a une bonne voiture et on a prouvé à maintes fois cette saison qu'on était capable de revenir de l'arrière si j'ai besoin de le faire.»

Le pilote de 34 ans, qui réside à Granby, assure qu'il ne modifiera pas sa stratégie en vue de la course de 75 tours de ce soir.

«Je ne veux pas changer mon style de pilotage pour l'occasion. C'est ce style-là qui m'a amené à être premier dans les points présentement et je ne pense pas que c'est le temps de changer quoi que ce soit. Je compte garder la même recette avec une bonne dose de prudence et une bonne dose d'agressivité.»

Le meilleur résultat qu'il a obtenu jusqu'ici au championnat des modifiés de l'Autodrome Granby est une 3e place. Si le titre de champion est à sa portée, il ne tient rien pour acquis étant bien conscient que ses rivaux batailleront ferme pour franchir la ligne d'arrivée en première place.

«Steve Bernier (qui occupe le troisième rang avec 17 points de retard sur Bernard) va aussi tout donner pour gagner la course tout en espérant que moi et David, on fasse moins bien que lui», souligne-t-il.

duel chez les sportsman

La dernière épreuve de 50 tours du championnat des sportsman promet aussi d'offrir un beau spectacle. Seuls six points séparent Mathieu Desjardins et Martin Pelletier au sommet du classement.

Desjardins, le champion en titre, occupe la tête, mais il devra éviter toute erreur en piste puisque Pelletier n'attendra que ça pour l'empêcher d'être couronné pour une deuxième année d'affilée.

Du côté des pro-stock, Jocelyn Roy tentera de remporter un quatrième championnat en autant de participation, lui qui domine toujours la classe avec une dernière finale de 50 tours à disputer.

Mais avec un retard de seulement six points, Stéphane Lemire, qui a remporté la victoire la semaine dernière, a encore de bonnes chances de venir contrecarrer ses plans. François Adam complète le trio de meneurs se trouvant à 24 points de Roy.

Enfin, Marc Véronneau n'a qu'à finir la course de 20 tours pour s'assurer de remporter le championnat chez les sport-compact. Véronneau possède en effet une avance de 50 points sur Guillaume Daoust et de 80 points sur Alexis Charbonneau, ses deux plus proches poursuivants.

 

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer