Les Castors prêts pour les Brewers

Le joueur-entraîneur des Castors d'Acton Vale, Steve Green,... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le joueur-entraîneur des Castors d'Acton Vale, Steve Green, avoue que sa troupe vise rien de moins que de récupérer le titre de champions de la LBMQ qu'elle avait remportée en 2011.

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Maxime Massé
La Voix de l'Est

(Granby) Si les Castors d'Acton Vale ne s'attendent pas à aplatir les Brewers de Sainte-Thérèse, ils sont confiants en leurs chances d'avoir raison de leurs rivaux lors de la série quart de finale opposant les deux clubs, qui débute ce soir.

Le premier duel entre les deux équipes de la division Louisville-Slugger aura lieu à 20 h au Stade Léo-Asselin. Et les Castors comptent bien bûcher fort pour aller chercher la victoire devant leurs partisans.

«Le momentum est important puisqu'une série trois de cinq, ce n'est pas très long. Celui qui va obtenir la première victoire sera avantagé. C'est sûr qu'on va tout faire pour bien partir ça à domicile avant d'aller sur la route. On joue cinq parties en sept jours alors ça va aller vite», note le joueur-entraîneur Steve Green.

C'est d'ailleurs Green qui amorcera le match sur la butte pour Acton Vale ce soir. L'artilleur droitier a connu une saison de rêve, conservant une fiche parfaite de 7-0 et une impressionnante moyenne de points mérités de 0,76. Il fera face à Maxime Lanthier (5-2), qui sera le lanceur partant pour les Brewers.

La série se transportera au parc Ducharme pour le second duel, dimanche à 19 h. La troisième rencontre sera présentée dès lundi, 20 h, au domicile des Castors.

«Aller à Sainte-Thérèse, ce ne sera pas facile. On n'a pas une bonne fiche en carrière là-bas, mais si on revient à la maison à 1-1, ce serait quand même bien», estime Green.

Coude-à-coude

Les Castors tenteront de venger leur échec de l'an dernier, alors que les Brewers les avaient éliminés en sept matchs en demi-finales. La série risque d'être à nouveau chaudement disputée, les deux clubs ayant été au coude-à-coude tout au long de la saison.

En plus d'avoir divisé les honneurs des six matchs qu'ils ont joués l'un contre l'autre, les deux formations ont terminé la campagne avec une fiche identique de 18-14. Acton Vale est toutefois passé devant au classement en raison de son meilleur différentiel.

«On s'attend vraiment à ce que la série aille jusqu'au bout. S'il n'y a pas un cinquième match, on va être surpris. L'an passé, ils nous ont donné une très bonne opposition. Et cette année, il n'y a personne qui s'est vraiment démarqué par rapport à l'autre», souligne Green.

Acton Vale entend par ailleurs conserver la formule qui lui a permis de terminer au troisième rang du classement général de la Ligue de baseball majeur du Québec.

«On va vraiment se fier sur nos lanceurs et notre défensive comme on l'a fait pas mal tout le temps depuis quelques années. On travaille à commettre le moins d'erreurs possible et à l'offensive, on tente de mettre la balle en jeu», a résumé l'as artilleur des Castors.

Les munitions nécessaires

Et s'ils ont perdu deux gros morceaux avec les départs de Yohan Ochoa et du lanceur Philippe Graham, qui ont quitté pour les collèges américains, Green se satisfait des munitions dont il dispose en vue de cette série.

Avec une rotation de quatre lanceurs partants de qualité qui inclut Green, Étienne St-Amand, Jonathan Brûlé et Jean-François Rooney, son club a tous les atouts pour passer au tour suivant, estime-t-il.

«Notre défensive est très bonne. Elle a encore été la meilleure de la Ligue cette année. Mais la différence dans cette série-là, ça va être la profondeur des lanceurs d'un côté et de l'autre. Si on est capable de rentrer dans leur relève tôt dans la série, on va être avantagés», croit-il.

Green ne cache pas que sa troupe, dont le dernier titre de champions remonte à 2011, espère rien de moins que de mettre fin à la domination des Blue Sox de Thetford Mines, qui ont été couronnés lors des trois dernières saisons.

«On vise à aller jusqu'au bout. Ça va dépendre gros de notre pitching. Au niveau offensif, je ne suis pas trop inquiet. Il va s'agir de sortir le gros coup sûr au moment opportun. Il faut qu'il y ait un héros à chaque match différent, que quelqu'un se lève à chaque fois et ça devrait bien aller pour nous.»

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer