Félix Murray déjà sur le podium

Félix Murray court depuis seulement un an dans... (photo Alain Dion)

Agrandir

Félix Murray court depuis seulement un an dans la série Sportsman, n'a que vingt ans, et est monté sur le podium pour la première fois la semaine dernière.

photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Cynthia Laflamme</p>
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Granby) Il court depuis seulement un an dans la série sportsman, n'a que vingt ans et est déjà monté sur le podium. Le Granbyen Félix Murray, qui est tombé très jeune dans la course automobile, a terminé en deuxième position, vendredi dernier, à l'Autodrome Granby.

La meilleure position du no 95 depuis le début de la saison était jusqu'à ce moment la quatrième place. «J'étais content. J'ai été malchanceux cette année, j'ai brisé un moteur, un différentiel aussi, commente le jeune homme d'affaires. Je n'étais pas sûr de finir l'année. Finalement, j'ai un bon commanditaire qui a réinvesti de l'argent et qui a dit: on y retourne.»

L'investissement en a valu le coup. Il a pu pour la première fois stationner son véhicule de course au milieu de la piste, devant les gradins, juste derrière le gagnant de la course. «Je ne pensais pas que c'était gros de même quand tu finissais dans les trois premiers. C'était spécial. Même le lendemain je n'y croyais pas.»

Du quatrième au vingt-septième tour, Murray a tenu la première position. Il a tout fait pour ne pas paniquer et garder le momentum. Le manque d'expérience lui a fait perdre la tête du peloton alors qu'il était en train de rattraper les retardataires.

Malgré tout, il est fier du résultat. «Ce qu'on m'a dit, pour une première année, ça a l'air que c'est impressionnant.»

Dans le bain depuis toujours

Avant de s'engager pour une saison complète sur les trois pistes du Québec, soit à Granby, Saint-Marcel et Drummondville, Murray avait participé à six courses l'an dernier.

Félix Murray a pris part à des courses avant même d'avoir son permis pour conduire un scooter. «J'ai été dans des équipes de course depuis que j'ai 11-12 ans. J'ai été trimbalé par des équipes. J'ai commencé à courser sur la glace quand j'avais 13 ans pour la famille Boissonneault.»

Pratiquer ce sport demande des investissements importants. La catégorie sportsman demande environ 30 000 $ à la base, soit beaucoup moins qu'en modifié. Il connaissait déjà ces voitures, mais il n'écarte pas l'idée de passer en modifié plus tard dans sa carrière.

«Je veux prendre de l'expérience avant en sportsman pour arriver compétitif en modifié, comme Steve Bernier a fait. C'est ce que j'aimerais réussir à faire.»

Son objectif pour vendrediprochain? «J'aimerais bien ça gagner, mais aussi ramener mon auto intacte, sans qu'il y ait trop de dommages, fait savoir celui qui a fondé son entreprise de soudure de plastique. Et un beau top 10 c'est le fun quand ça arrive. La compétition est très forte.»

Avec sa deuxième place, vendredi dernier, Félix Murray a pris la 11e position sur les 55 pilotes au classement.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer