• La Voix de l'Est > 
  • Sports 
  • > «Les Inouk, c'est mon équipe» : c'est à Granby que Félix Guilbault veut garder les buts 

«Les Inouk, c'est mon équipe» : c'est à Granby que Félix Guilbault veut garder les buts

«J'ai prouvé certaines choses la saison dernière, mais... (photo Catherine Trudeau)

Agrandir

«J'ai prouvé certaines choses la saison dernière, mais je sais que je repars à zéro au camp. Je veux le filet, je veux démontrer ce que je suis en mesure de faire», explique Félix Guilbault.

photo Catherine Trudeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Félix Guilbault a un rêve: faire sa place devant le filet des Inouk. Pas parce qu'il y a un gardien de blessé, mais parce qu'il aura véritablement gagné la confiance des dirigeants du club.

«Les Inouk, c'est mon équipe, a lancé Guilbault, hier, tout juste avant d'embarquer sur la patinoire à l'occasion du jour un du camp d'entraînement. Pendant des années, quand j'étais petit, j'allais aux matchs, j'étais un grand, grand fan. Et là, je suis d'âge junior et je ressens quelque chose de très spécial chaque fois que j'endosse l'uniforme. C'est vraiment, vraiment ici que je veux jouer.»

Guilbault a profité des blessures de Simon Bergeron pour disputer deux matchs en saison régulière et cinq autres en séries éliminatoires en 2014-2015. Il a passé le reste de la campagne avec le Nordik de Cowansville, au niveau junior AA.

«Je me suis entraîné fort tout l'été. J'ai passé beaucoup de temps en gymnase, j'ai couru et j'ai participé à l'école de gardiens de Vincent Riendeau à Sherbrooke. Je suis en forme et je suis prêt.»

L'athlète de 6' et 185 livres dit être convaincu qu'il est capable de garder les buts avec succès dans la Ligue junior du Québec.

«J'ai prouvé certaines choses la saison dernière, mais je sais que je repars à zéro au camp. Je veux le filet, je veux démontrer ce que je suis en mesure de faire.»

S'il se satisferait probablement du poste de numéro deux, il vise plus haut. À l'heure où on se parle, Raphaël Roy, acquis du Titan de Princeville, est le favori pour être l'homme de confiance de David Lapierre.

«Le but, c'est de décrocher le poste de numéro un, a repris Guilbault. Je vais travailler fort et on verra.»

Aux études à Sherbrooke

Guilbault est inscrit en technique policière au Cégep de Sherbrooke. Il verra comment il peut conjuguer les études à une heure de route de Granby et le hockey si les choses tournent en sa faveur avec les Inouk.

«Je veux jouer avec les Inouk, a-t-il répété. Il y a sûrement une façon de s'organiser sans que je sois pénalisé d'un côté ou de l'autre. Mes études sont importantes et ma carrière au hockey aussi.»

Guilbault s'attend finalement à ce que les Inouk connaissent une bonne saison, malgré la perte de solides vétérans à chacune des positions.

«Les Inouk réussissent toujours à avoir une équipe de qualité. Les dirigeants sont compétents, ils l'ont prouvé. Honnêtement, je ne suis pas trop inquiet. Et il reste de bons joueurs. Moi, j'ai confiance.»

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer