Jeux parapanaméricains : le jour et la nuit pour Philippe Bédard

Le joueur de tennis en fauteuil roulant Philippe... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le joueur de tennis en fauteuil roulant Philippe Bédard connaît un parcours en dents de scie depuis le début des Jeux parapanaméricains. On peut ici le voir à l'entrainement.

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est

(Bromont) Le joueur de tennis en fauteuil roulant Philippe Bédard connaît un parcours en dents de scie depuis le début des Jeux parapanaméricains, tenus ces jours-ci du côté de Toronto. Le Bromontois a subi l'élimination en simple dimanche, avant de survoler la compétition en compagnie de son partenaire de double Joel Dembe hier après-midi.

En tant que 6e tête de séries masculine, Bédard (46e au classement mondial) bénéficiait d'un laissez-passer direct pour le second tour. Son adversaire, le Chilien Robinson Mendez (85e), avait pour sa part dû défaire le Mexicain Raul Ortega (118e) la veille.

Mendez n'a pas tardé à se mettre en marche dimanche matin, remportant la première manche au compte de 6-1. Bédard a connu plus de succès au service lors du second set, son taux d'efficacité en première balle passant de 53% à 63%. Malgré une meilleure opposition de la part du Bromontois, Robinson Mendez a été en mesure de clore les débats 6-1, 6-4 en 1 heure 31 minutes.

Bédard avait pourtant eu le meilleur au chapitre des coups gagnants, lui qui en a réussi 26 contre 17 pour Mendez. Mais à un niveau aussi élevé que celui des Jeux parapanaméricains, les 42 fautes directes commises par le Bromontois ont eu raison de ses aspirations.

«Il faut savoir que j'ai été blessé au sacrum (un petit os du bassin, NDLR) début juin et que j'ai dû rester couché dans mon lit pendant deux mois. Je n'ai pratiquement pas eu de préparation. [...] C'est frustrant parce que je jouais mon meilleur tennis avant la blessure», explique l'athlète de 34 ans.

Plus tôt cette saison, le Bromontois a raflé les grands honneurs d'un tournoi disputé en Équateur, avant d'atteindre la finale à New York.

un duo expéditif

Moins de 24 heures après son décevant revers, Bédard avait l'occasion de se reprendre au côté du Torontois Joel Dembe. Classé 3e tête de série, le duo a semblé intouchable face à la paire formée de Miguel Lozada et Oscar Marrero, de Porto Rico. Les Canadiens ont triomphé 6-0, 6-0 en à peine 35 minutes, ayant limité leurs adversaires à seulement trois coups gagnants.

«Disons que c'est un match qui est bon pour la confiance. On n'a pas perdu de temps et on a réussi les coups qu'il fallait. Tout a bien été», raconte Philippe Bédard.

La paire Bédard/Dembe sera de l'étape des demi-finales aujourd'hui. Ils se frotteront alors aux Brésiliens Daniel Rodrigues et Carlos Santos. La ronde des médailles sera disputée jeudi.

«C'est une énorme chance pour moi d'être ici. Je ne pensais pas pouvoir revenir (de ma blessure) à temps», souligne Bédard.

Également actif en simple, Dembe (45e) a été éliminé 6-1, 6-1 par la sixième raquette mondiale, l'Argentin Gustavo Fernandez, hier matin.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer