Ranger en rallycross : Pour le plaisir d'abord

Andrew Ranger va troquer sa voiture NASCAR pour... (Photo archives Le Nouvelliste)

Agrandir

Andrew Ranger va troquer sa voiture NASCAR pour une voiture de rallycross.

Photo archives Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) À partir du moment où il se retrouve derrière un volant, Andrew Ranger est un homme heureux. Voilà pourquoi, même s'il ne sait pas trop dans quoi il s'embarque, il est excité à l'idée de courir en rallycross, en fin de semaine, au Grand Prix de Trois-Rivières.

«Je ne sais trop ce qui m'attend, mais j'ai hâte!, a expliqué Ranger, hier après-midi, avant de reprendre la route de la Mauricie. Je n'ai jamais couru en rallycross, mais j'ai déjà vu des images à la télé et je dois avouer que c'est très spectaculaire. Je pars à l'aveuglette, mais je m'attends à avoir du plaisir.»

Le rallycross, comme son nom l'indique, est un heureux mélange de rallye et de quelque chose qui ressemble à du motocross... en voiture. On court sur l'asphalte, sur la terre battue et on saute parfois dans les airs. Pour vous donner une vague idée.

Le directeur général du GP3R, Dominic Fugère, avait en tête depuis longtemps d'amener Ranger en rallycross. Mais les commanditaires ont été trouvés à la dernière minute.

«Je dois un gros merci à mes amis du Groupe Bernier Daigle et de Inox-San de Granby, a repris Ranger. Sans eux, tout ça n'aurait pas été possible.»

Ranger va courir en série RX Lites, une catégorie de soutien du Championnat du monde FIA de rallycross. Il pilotera une voiture de l'écurie suédoise Olsbergs MSE.

Alex Tagliani est aussi parmi les engagés en RX Lites. Louis-Philippe Dumoulin et Patrick Carpentier, qui sort de sa retraite de temps en temps, sont quant à eux inscrits en SuperCar, la classe la plus importante du championnat du monde.

Le rallycross est surtout populaire en Europe. Le Suédois Petter Solberg, qui est à Trois-Rivières, est le champion en titre et la figure emblématique de la discipline.

Pour l'expérience

Ranger, qui a souvent été déçu par le passé, s'en va courir en rallycross pour l'expérience, pour le trip. Il ne s'attend pas nécessairement à des suites qui seront significatives pour sa carrière.

«Je ne me fais pas d'idées, a-t-il dit. En sport automobile, tout est une question d'argent. Mais j'ai quand même l'intention de bien m'amuser en fin de semaine.»

Les qualifications auront lieu aujourd'hui et la finale, demain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer