Andrew Ranger cède la victoire à Kevin Lacroix à Trois-Rivières

Le podium du Grand Prix de Trois-Rivières :... (photo Le Nouvelliste)

Agrandir

Le podium du Grand Prix de Trois-Rivières : Kevin Lacroix célèbre devant Andrew Ranger et Alex Tagliani.

photo Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Il y a des deuxièmes places qui goûtent bon, dont tous les pilotes sont heureux. Mais il y en a d'autres qui ont un certain arrière-goût. Le deuxième rang arraché par Andrew Ranger, hier après-midi au Grand Prix de Trois-Rivières, appartient davantage à la seconde catégorie.

Détenteur de la pôle après avoir établi un nouveau record de piste lors des qualifications, Ranger a vu la recrue Kevin Lacroix, qui était parti deuxième, prendre la tête au cinquième tour. Patient, le Granbyen a repris les commandes au 43e. Mais voilà que Lacroix a eu le dessus lors du 50e et dernier passage, et ce, au terme d'une finale qui valait le prix d'entrée à elle seule, une finale digne de ce que NASCAR a de plus spectaculaire à offrir.

Pour vous donner une idée, Lacroix l'a emporté par cinq centièmes de seconde!

«Ça reste positif, a commenté Ranger en tentant de cacher sa déception en sortant de sa voiture. J'ai été le plus rapide en pratique, le plus rapide en qualifications et je viens d'aller chercher de précieux points au championnat. D'ailleurs, c'est ce qui a fait la différence ici aujourd'hui: Kevin n'a rien à perdre, il court pour le spectacle, alors que moi, je cours pour le championnat.»

Lacroix, de Saint-Eustache, en était seulement à son quatrième départ en série canadienne de NASCAR. Début juillet, il avait triomphé à Mirabel... devant Ranger.

«Gagner à Mirabel, c'était l'fun, mais gagner à Trois-Rivières, c'est extraordinaire!, a lancé le vainqueur. J'ai été agressif, c'est vrai, mais je dois l'être si je veux avoir un volant à temps plein la saison prochaine. Deuxième, ça aurait été bien, mais j'ai vraiment besoin de cette visibilité qu'apporte une victoire.»

Les Québécois ont dominé l'épreuve, eux qui ont enlevé les six premières places. Alex Tagliani, Alex Labbé, Louis-Philippe Dumoulin et Marc-Antoine Camirand ont ainsi suivi Lacroix et Ranger dans l'ordre. L'Ontarien D.J. Kennington a été le meilleur «étranger» avec une septième place.

«Je le savais...»

Tout s'est joué au dernier tour, hier après-midi, dans les rues de Trois-Rivières. Et Ranger n'a pas aimé qu'un pilote d'occasion vienne se pointer dans le pare-choc arrière de sa Dodger Challenger dans l'avant-dernier virage du tracé.

«Kevin est un excellent pilote sur circuit routier, j'imagine qu'il a fait ce qu'il avait à faire, mais disons que ça m'a étonné, a repris Ranger, qui se retenait pour ne pas aller plus loin. C'est vraiment plate parce que j'aurais pris volontiers les quatre points de plus que m'aurait procurés une victoire. Mais bon, je le savais qu'il allait se passer quelque chose. La prochaine fois, j'agirai et je réagirai peut-être autrement...»

Les deux pilotes ont lutté jusqu'à la ligne d'arrivée, Lacroix l'emportant par quelques centimètres à peine.

Au classement des pilotes de la série Canadian Tire, Ranger est maintenant deuxième, à six petits points de l'Ontarien Scott Steckly, qui a fini neuvième hier.

«Ça regarde bien pour la suite, mais Scott, avec la voiture qu'il a, ne finira pas neuvième trop souvent», a encore dit Ranger, qui gardera clairement un goût amer de sa neuvième course en NASCAR à Trois-Rivières, où il compte quatre victoires et cinq deuxièmes places.

Le petit monde de la série canadienne de NASCAR se retrouvera en Nouvelle-Écosse dans deux semaines. Mais voilà que Ranger pourrait revenir à Trois-Rivières le week-end prochain en rallycross, a-t-on appris.

«J'attends des nouvelles», a-t-il laissé tomber avant de prendre congé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer