Un week-end de ,500 pour les Guerriers

Le lanceur Fernando Fernandez-Beltran a signé sa troisième... (photo Catherine Trudeau)

Agrandir

Le lanceur Fernando Fernandez-Beltran a signé sa troisième victoire de la saison avec les Guerriers junior élite hier dans un gain de 10-1 obtenu aux dépens du Hull-Volant de Gatineau.

photo Catherine Trudeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Maxime Massé
La Voix de l'Est

(Granby) Les Guerriers sont passés près de connaître un week-end parfait, mais ont finalement dû se contenter d'une fiche de, 500 lors des deux derniers jours dans la Ligue de baseball junior élite du Québec.

Après avoir subi deux défaites serrées de 3-2 et 4-2 samedi contre le Royal de Repentigny, ils ont rebondi de belle façon hier en coupant les ailes du Hull-Volant de Gatineau avec deux gains de 14-9 et 10-1 au stade Napoléon-Fontaine.

«Ça va mieux pour nous ces temps-ci. On ne se le cachera pas. C'était crève-coeur samedi. C'est deux games qu'on a perdues dans les dernières manches. C'est simplement le bâton qui fait défaut», a noté l'entraîneur-chef des Guerriers, Ben Banachowski.

Ce fut l'opposé hier alors que les frappeurs granbyens s'en sont donné à coeur joie face à Gatineau.

«Acosta, Racine, Gauthier, Beaudoin, Langlois, ils ont tous bien cogné la balle. La défensive a aussi fait la job. Quand la défensive fait du bon travail, les lanceurs aussi et qu'on frappe ainsi, tu ne peux pas sortir avec une défaite.»

«C'est juste dommage pour samedi, parce que dans mon livre à moi, on pouvait sortir de la fin de semaine avec quatre victoires», a indiqué Banachowski.

Deux remontées face à Gatineau

Les partisans des Guerriers n'ont pas eu beaucoup de victoires à domicile à se mettre sous la dent depuis le début de la saison. Le scénario semblait vouloir se répéter après que leurs favoris ont vu le Hull-Volant prendre les devants 7-1 dès la deuxième manche du premier duel.

Profitant des nombreuses erreurs de leurs adversaires, les Guerriers sont toutefois revenus à la charge en inscrivant sept points en fin de partie. Maxime Beaudoin a été parfait avec quatre coups sûrs bons pour trois points en quatre apparitions tandis que Christopher Acosta a frappé un coup de circuit dans la victoire.

Philippe Langlois (3-4) a mérité le gain au monticule malgré les 13 coups sûrs et les neuf points mérités qu'il a accordés en sept manches de travail. La défaite est allée à la fiche de Randall Pachanos (0-3).

Le Hull-Volant a aussi vite pris les devants 1-0 à sa première présence au bâton dans le second match, mais ce fut la seule fois où il a eu la chance de se réjouir. Les Guerriers ont répliqué avec quatre points en première manche et ont continué d'accentuer l'écart à mesure que la rencontre avançait.

Acosta a poursuivi son bon travail avec une moyenne sans faille au bâton (4 en 4) produisant trois points alors qu'Étienne Racine a permis à quatre de ses coéquipiers de croiser le marbre grâce à trois coups sûrs.

Les frappeurs granbyens ont fait passer un mauvais moment à Zakary Gignac (3-5) qui a cédé neuf coups sûrs et huit points mérités en seulement trois manches. De son côté, l'ex-espoir des Phillies de Philadelphie, Fernando Fernandez-Beltran (3-1) a lancé un match complet. Il a été fumant, n'accordant que trois coups sûrs en plus d'obtenir 11 retraits sur des prises.

«Ça a été un très bon match pour moi. J'ai fait les lancers que j'avais à faire et la défensive m'a bien aidé à l'arrière. Ça a vraiment été une belle journée pour nous aujourd'hui (hier)», a commenté Fernandez-Beltran après la victoire.

«Peser sur le champignon»

Les Guerriers se retrouvent donc avec un dossier de 8 gains et 17 défaites et semblent lentement retrouver leurs repères, eux qui ont remporté cinq de leurs dix derniers matchs.

«On n'a jamais perdu espoir. On prend ça un match à la fois. On demeure positifs et on ne perd pas de vue le fait qu'on doit continuer de bien jouer si on veut remonter au classement», a souligné Fernandez-Beltran.

Mais le temps commence à presser, d'autant plus qu'en raison des nombreux matchs remis à cause de la pluie, les Guerriers auront un calendrier passablement chargé au cours des prochaines semaines.

«Ça risque de jouer contre nous. C'est plus dur pour nos lanceurs, a reconnu Banachowski. Il faut qu'on commence à peser sur le champignon parce qu'éventuellement, on risque d'embarquer sur le plan B qui est de s'assurer de faire les séries. On n'a pas le choix, c'est là qu'on se situe présentement.»

Les Guerriers disputeront leur prochain match demain soir à 19 h 30 alors qu'ils recevront la visite des Ailes de Québec au stade Napoléon-Fontaine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer