«Une très belle journée!»

Le Granbyen Jean-Philip Cornellier s'est bien défendu à... (photo fournie)

Agrandir

Le Granbyen Jean-Philip Cornellier s'est bien défendu à ses premiers pas dans les grandes ligues. Sur la photo, on peut le voir s'exercer au champ de pratique.

photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Granby) Jean-Philip Cornellier a ramené une carte de 72, hier, à l'occasion de la première ronde du Travelers Championship de la PGA, qui est disputé à Cromwell, au Connecticut.

Soixante-douze, c'est exactement le même score que Mike Weir, Vijay Singh et David Love III. Comme quoi le Granbyen s'est bien défendu à ses premiers pas dans les grandes ligues.

«Honnêtement, ça a été une très belle journée, a expliqué Cornellier, qui afini à plus-2. J'ai bien frappé, je n'ai pas trop commis de grosses erreurs (à l'exception d'un double boguey au 17e trou), j'étais en contrôle de la situation. Je suis très content.»

Cornellier admet qu'il s'est senti à l'aise dès le départ.

«C'est drôle à dire, mais le fait que le cadet d'un de mes partenaires de jeu soit Québécois m'a beaucoup aidé. Même si c'est un tournoi de la PGA et qu'il y a beaucoup de spectateurs, de journalistes et de caméras de télé, je me suis senti confortable.»

L'athlète de 25 ans ne s'était pas fixé d'objectifs précis, dit-il, pour la première ronde.

«Comme je ne savais pas trop comment j'allais réagir sous pression, je n'avais pas de score en tête. Ce que je voulais, c'était simplement jouer du bon golf, du golf solide. Et j'ai réussi à le faire.»

En profiter

En arrivant au Connecticut, Jean-Philip Cornellier s'était fixé un but qui n'avait rien à voir avec sa performance: profiter pleinement de ce qui lui arrive.

«Et en profiter, je l'ai fait aujourd'hui!, a-t-il lancé. J'ai regardé autour de moi, j'ai signé plein d'autographes, je me suis fait photographier avec des fans, etc. Bref, j'ai trippé. C'était une journée très spéciale.»

À la suite de l'entrevue accordée à La Voix de l'Est en milieu d'après-midi, Cornellier allait discuter avec son entraîneur Pierre Dugas avant de pratiquer un peu. Puis, il entendait prendre un bon souper avec sa copine et les membres de sa famille, qui l'accompagnent au Connecticut.

Cornellier prendra le départ à 14 h 30, cet après-midi. C'est à la suite de cette deuxième ronde qu'on saura s'il poursuivra son chemin en fin de semaine.

«Je vais continuer à donner mon meilleur», a-t-il conclu.

Avec une ronde de 62, huit coups sous la normale, Bubba Watson a été le meilleur, hier, sur les allées du TPC River Highlands.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer