Les Guerriers humiliés!

Venu en relève au partant Jacob Didier, Tristan... (Photo Julie Catudal)

Agrandir

Venu en relève au partant Jacob Didier, Tristan Lacouture a permis cinq points mérités en deux manches et deux tiers de travail.

Photo Julie Catudal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Granby) Les Guerriers junior élite ont fort mal paru, hier soir. Même qu'ils ont été humiliés. 

Face aux Ailes du Québec, les Granbyens se sont inclinés 14-8 devant quelque 125 spectateurs réunis au Stade Napoléon-Fontaine par une très belle soirée pour le baseball.

Les Ailes ont fait mal aux Guerriers dès leur premier tour au bâton en inscrivant quatre points. Mais alors qu'ils menaient 5-3, les meilleurs joueurs de 17 ans et moins de la province ont enregistré neuf points en quatrième manche pour ainsi mettre définitivement le match hors de portée des locaux.

Dans cette seule quatrième manche, les Ailes ont envoyé 15 frappeurs à la plaque!

Les lanceurs et la défensive n'ont pas fait le travail, hier, du côté des Guerriers. Le partant Jacob Didier (0-2) a été remplacé après avoir retiré seulement deux frappeurs et avoir accordé trois points mérités, Tristan Lacouture a permis cinq points mérités en deux manches et deux tiers de travail alors qu'Antoine Tellier, lui, a concédé cinq points - mais un seul mérité - en deux manches et deux tiers d'ouvrage également.

La défensive a commis trois erreurs. Et il y a celles qui auraient pu être appelées.

Benjamin Pelletier et Hakeem Saint-Jean se sont amusés aux dépens des lanceurs des Guerriers. Le premier a frappé trois coups sûrs, dont un circuit bon pour trois points, alors que le second a frappé deux coups sûrs et a aussi produit trois points.

Mathieu Deneault a été le lanceur gagnant, bien qu'il ait accordé sept points, dont six mérités, en quatre manches et deux tiers de travail.

Dans la défaite, Étienne Racine a frappé trois coups sûrs et a produit deux points. Philippe Langlois et Samuel Fagnan ont quant à eux été deux en quatre.

Les Guerriers ont maintenant une fiche de deux victoires et sept défaites. Non, l'équipe dont l'entraîneur-chef Ben Banachowski disait qu'elle n'avait «pas de véritables faiblesses» ne gagne pas souvent...

Sur le terrain, après le match, Banachowski a d'ailleurs tenu un long discours à ses joueurs. Et il ne semblait pas les féliciter.

Rochefort y croit encore

Le directeur général des Guerriers, Mathieux Rochefort, n'avait pas envie de rire, ni pendant ni après le match. Mais il a indiqué qu'il n'était pas en mode panique.

«Je crois encore en cette équipe, a-t-il dit. Fernando Fernandez-Beltran n'a pas encore lancé, Christopher Acosta-Tapia n'est pas encore arrivé... et nous n'avons disputé que neuf matches. Je préférerais être 7-2 plutôt que 2-7, c'est clair. Je n'aime pas notre fiche, mais je ne panique pas.»

Après avoir connu une excellente saison avec le Western Oklahoma State College, Acosta-Tapia rentre au Québec dans les prochaines heures et pourrait être en uniforme dès demain, alors que les Guerriers recevront les Pirates de Laval dans le cadre d'un programme double. Demain, ou encore dimanche, quand les Diamants de Québec s'amèneront pour un autre double au Stade Napoléon-Fontaine.

Clairement, tous les renforts seront appréciés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer