Jean-François Jomphe : et vive la Californie !

L'ex-Granbyen Jean-François Jomphe vit en Californie depuis plus... (photo fournie)

Agrandir

L'ex-Granbyen Jean-François Jomphe vit en Californie depuis plus de 20 ans. «Je pense bien que je vais passer le reste de ma vie ici...», dit-il.

photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Non, il n'y a pas une tonne de Granbyens qui ont joué dans la Ligue nationale de hockey. Et Jean-François Jomphe fait partie de ce groupe très sélect.

Entre 1995 et 1999, Jomphe a disputé 111 matchs dans la grande ligue, amassant au passage 39 points, dont 10 buts. Il a porté l'uniforme des Ducks d'Anaheim (qu'on appelait les Mighty Ducks dans le temps), des Coyotes de Phoenix et du Canadien. Mais puisque 104 de ces rencontres ont été disputées avec les Ducks, c'est clairement son passage à Anaheim qui l'a le plus marqué.

«Pendant quatre ans, j'ai même été président de l'Association des anciens Ducks, a raconté Jomphe, joint hier à Laguna Beach en Californie, où il vit depuis des années. Les partisans se souviennent de moi, ce qui me surprend toujours un peu. C'est certain que l'équipe n'a pas l'histoire du Canadien, mais ça reste flatteur.»

Pour une centaine de matchs disputés dans la Ligue nationale, il y en a eu plusieurs autres joués dans la Ligue américaine, la défunte Ligue internationale et la Ligue de hockey de la Côte Est. Mais Jomphe, aujourd'hui âgé de 42 ans, ne regrette rien.

«Le hockey professionnel a été une belle aventure. Je suis fier de dire que j'ai joué dans la Ligue nationale, même si je n'irai jamais au Temple de la renommée. Il y a des millions de p'tits gars qui rêvent de jouer dans la grosse ligue et moi, je l'ai fait. On ne pourra jamais m'enlever ça.»

Jomphe a aussi disputé les cinq dernières saisons de sa carrière en Europe. Mais toujours, après chaque campagne, il revenait en Californie.

«En tout et partout, ça fait plus de 20 ans que je vis ici. C'est pas compliqué, j'ai passé plus de temps ici qu'au Québec. J'aime le climat, c'est sûr, mais mes amis sont ici, je travaille ici, tout me ramène maintenant ici. Je pense bien que je vais y passer le reste de ma vie...»

Jomphe est père de Presley, un petit garçon de huit ans. Et Presley connaît Granby.

«Je n'y retourne pas souvent, mais j'aime toujours renouer avec Granby. Même s'ils passent une partie de l'hiver avec moi en Californie, mes parents sont toujours là. D'ailleurs, j'ai en plan d'aller à Granby cet été...»

À Laguna Beach, ville située ni trop loin de Los Angeles, ni de San Diego ni de Anaheim, Jomphe oeuvre comme contracteur. Il travaille aussi à distance pour une entreprise basée à Denver qui fait dans l'acquisition de compagnies en difficulté.

«À part ça, je joue au golf et je profite de la vie. Vraiment, je n'ai pas à me plaindre.»

Déçu pour le Canadien

Jean-François Jomphe, qui avait joué son hockey junior à Shawinigan et à Sherbrooke, continue de suivre les activités de la Ligue nationale de près. Et il avoue avoir été déçu lorsque le Canadien a été éliminé par le Lightning.

«Le Canadien manquait d'attaque et c'est ce qui a causé sa perte. En fait, j'étais surtout déçu pour mon chum Daniel Lacroix et aussi pour Marc Bergevin, que je connais bien. Mais l'équipe est sur la bonne voie...»

Selon plusieurs, ses Ducks forment la meilleure équipe de la Ligue nationale. Il le croit aussi.

«Ils n'ont pas beaucoup de faiblesses, c'est clair. Contre Chicago, ça va être toute une série. S'ils atteignent la finale, je vais certainement aller voir un match ou deux...»

 

Tous les détails dans notre édition de samedi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer