Kevin Darveau est fier de sa carrière junior

À sa dernière saison dans les rangs juniors,... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

À sa dernière saison dans les rangs juniors, le gardien de but Kevin Darveau a connu une campagne magnifique.

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) «Je ne voulais pas que ce soit mon dernier match en carrière chez les juniors. Et j'ai tout fait pour éviter que ça le devienne. Malheureusement, ça n'a pas été suffisant...»

Le Granbyen Kevin Darveau a livré une performance exceptionnelle, samedi à Cornwall, alors que le Collège Français de Longueuil affrontait les Commandos de Dieppe en demi-finale du tournoi de la Coupe Fred-Page, le championnat de l'Est du Canada de hockey junior A. Dans la défaite de 3-2 subie par son équipe en deuxième prolongation, Darveau a bloqué... 67 des 70 lancers dirigés vers lui.

«C'est une de mes meilleures performances en carrière, c'est clair, a admis Darveau. J'ai tout donné, nous avons tout donné, mais nous avons manqué de ressources. Écoutez, on a terminé le match à deux joueurs de centre...»

Grâce à un gain contre les Commandos en finale, les Canadians de Carleton Place ont ensuite mis la main sur la Coupe Fred-Page. Carleton Place avait aussi remporté le précieux trophée il y a un an.

Le Collège Français avait quant à lui mérité son laissez-passer pour le championnat de l'Est du Canada en disposant des Cougars de Sherbrooke en sept matchs en finale de la Ligue de junior du Québec.

«Soulever la Coupe Napa a été toute une sensation, a expliqué Darveau. Quel que soit le niveau, gagner la coupe, c'est extraordinaire. Je suis très fier de ce qu'on a réalisé à Longueuil cette saison.»

L'histoire de sa carrière

Kevin Darveau a connu une campagne magnifique. En saison régulière (fiche de 21-6-3), il a enregistré une moyenne de buts alloués de 2,99, avec trois blanchissages. Puis, en séries (fiche de 12-6), sa moyenne a été de 2,62, avec un jeu blanc. En saison comme en séries, son pourcentage d'arrêts a tourné autour de ,900.

«La saison a mal parti avec ce qui est arrivé avec les Inouk, mais c'est un peu l'histoire de ma carrière. J'ai atteint le midget AAA à 17 ans seulement et le junior majeur à 19 ans. Rien n'a jamais été facile, mais je suis fier de ma dernière saison junior et de ma carrière junior en général.»

Bien sûr, on ne saura jamais quelle tournure aurait pris la saison des Inouk si Darveau avait été le choix de la direction de l'équipe devant le filet à la fin du camp d'entraînement. Et ne comptez pas sur ce jeune homme de très grande classe pour spéculer.

«J'ai passé de bons moments à Longueuil, une excellente organisation. Et j'ai eu beaucoup de plaisir à jouer pour Pierre Petroni. Je le répète encore, je n'en veux pas aux Inouk, je n'en veux pas à personne. En fait, je n'ai aucun regret par rapport à cette dernière saison.»

Mais Darveau avouera qu'il ne réalise pas encore que sa carrière junior est terminée.

«À l'heure où on se parle, je suis surtout fatigué. Nous avons joué beaucoup de matchs au cours des dernières semaines et ça a été une longue saison. Peut-être que demain, ou après-demain, je vais comprendre que c'est vraiment fini...»

L'automne prochain, Darveau devrait étudier en administration à l'Université de Sherbrooke. Et il ne sait pas s'il jouera au hockey.

«Le hockey senior est une option, mais je ne sais pas. Honnêtement, j'ai peut-être véritablement disputé mon dernier match. Si c'est le cas, je suis prêt à passer à autre chose...»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer