«Pas de septième match!»

Meilleur marqueur de la LHSCE en séries éliminatoires,... (photo catherine trudeau, archives la voix de l'est)

Agrandir

Meilleur marqueur de la LHSCE en séries éliminatoires, Guillaume Pelletier est lui-même surpris de ses succès à ses premiers pas au hockey senior.

photo catherine trudeau, archives la voix de l'est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Waterloo) À travers la fièvre des séries de la Ligue nationale et du Canadien, il y a une équipe de la région qui risque d'être couronnée championne en fin de semaine: les Maroons de Waterloo.

Les Maroons mènent la série finale de la Ligue senior des Cantons-de-l'Est par trois victoires à deux devant le Turmel de Lac-Mégantic. Le sixième match a lieu ce soir au Centre sportif Mégantic et le septième, si nécessaire, sera présenté dimanche en fin d'après-midi au Centre sportif Léonard-Grondin, à Granby.

«On ne veut pas de septième match!, lance Guillaume Pelletier, le meilleur marqueur de la LHSCE en séries. On a beau s'en aller à Lac-Mégantic, on a déjà battu le Turmel chez lui et on sait ce qu'il faut faire pour gagner. Si chacun fait ce qu'il a à faire, si personne n'essaie d'en faire trop, on va quitter Mégantic avec la coupe.»

Puisqu'on joue seulement la fin de semaine dans la LHSCE, Maroons et Turmel s'apprêtent à entreprendre le... quatrième week-end de leur duel. Et on a l'impression que les deux clubs se sont assez vus!

«C'est vrai qu'on commence à être tannés de voir les gars du Turmel!, admet Pelletier en riant. C'est une autre très bonne raison de vouloir en finir le plus vite possible.»

Les Maroons sont revenus en force, samedi dernier à l'Aréna Jacques-Chagnon, après avoir été humiliés 9-0 la veille à Lac-Mégantic. Pelletier avoue qu'il ne sait trop ce qui est arrivé lors du quatrième match.

«Le Turmel a entamé le match en force, on a pris des punitions et, le temps de la dire, c'était 4-0. Après, on a lâché. On n'aurait pas dû, mais on a lâché. Au moins, on a rapidement oublié notre contre-performance et on a joué du bon hockey le lendemain.»

Surpris

Lorsqu'il a convaincu Guillaume Pelletier de venir jouer à Waterloo, l'entraîneur et directeur général des Maroons, Michel Deschamps, était fier de son coup. Mais il ne s'attendait certes à ce que l'athlète originaire de Bedford, à ses premiers pas au hockey senior, lui en donne autant.

«Je suis moi-même un peu surpris de mes performances, mentionne Pelletier, un ancien des Cougars de Sherbrooke et des Condors de Kahnawake, de la Ligue junior du Québec. Il y a eu une certaine période d'adaptation quand je suis arrivé, mais ça n'a pas été trop long.»

Après 12 matchs de séries, Pelletier montre 24 points, dont 10 buts. Il avait aussi été le meilleur des Maroons en saison régulière avec une récolte de 34 points, dont 14 buts. À Kahnawake, en 2013-2014, il avait amassé pas moins de 100 points.

«J'ai passé un bel hiver à Waterloo. Et là, on joue pour la coupe. Je me considère plutôt chanceux», termine-t-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer