La victoire des héros obscurs

Le but marqué par Brian Flynn en fin... (photo bernard brault, la presse)

Agrandir

Le but marqué par Brian Flynn en fin de deuxième période aura finalement permis au Canadien de prendre une avance de 1-0 dans la série qui l'oppose aux Sénateurs.

photo bernard brault, la presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) Le Canadien a remporté un match qui a été absolument tout sauf ennuyant, hier soir, au Centre Bell.

Sans Max Pacioretty, qui n'est toujours pas prêt à revenir au jeu, et privé de P.K. Subban pendant la moitié du match après que celui-ci eut été expulsé pour coup de bâton, le Canadien a vaincu les Sénateurs d'Ottawa 4-3 pour ainsi prendre les devants 1-0 dans cette série au meilleur de sept parties.

La victoire a été celle des héros obscurs, des joueurs de soutien, bref ceux qu'on n'attend pas. Comme Brian Flynn, qui a marqué le but gagnant en fin de deuxième période et qui a ajouté deux passes, et Torrey Mitchell, qui en a enregistré un. En compagnie de Brandon Prust, Flynn et Mitchell ont formé un quatrième trio qui a eu un énorme rôle à jouer dans le gain.

Devante Smith-Pelly est un autre «plombier» qui a fait le travail, hier, et qui méritera les bons mots de Michel Therrien. Il a brassé pour la peine, lui qui a donné six mises en échec... et quelques bonnes.

Tomas Plekanec et Lars Eller ont aussi déjoué Andrew Hammond (39 lancers), qui a paru faible plus d'une fois. Nerveux, le Hamburglar? Peut-être. Très bruyante, la foule du Centre Bell s'est arrangée pour lui mettre de la pression dès le départ en scandant son nom avec insistance.

Milan Michalek, Kyle Turris et Mika Zibanejad ont assuré la réplique des Sénateurs, qui ont été les premiers à s'inscrire au pointage à la 13e minute de jeu. Le but de Michalek aurait pu être crédité à Andrei Markov, qui a marqué dans son propre filet.

Pas moins de six buts ont été marqués en deuxième période, une période assez folle, merci.

Carey Price a bloqué 30 lancers.

Avant le match, l'organisation du Canadien a fait revivre Jean Béliveau par la magie de la vidéo. Tenant le flambeau bien haut, il a affirmé qu'on ne peut gagner la Coupe Stanley sans «jouer ensemble». La foule a aimé, beaucoup aimé.

Comme elle a aimé la prestation de Ginette Reno, qui a encore fait trembler le Centre Bell pendant son interprétation de l'hymne national.

Oui, les séries sont bel et bien commencées!

Cameron: «Un coup vicieux!»

Après le match, l'entraîneur des Sénateurs, Dave Cameron, s'est attardé au coup porté par P.K. Subban à l'endroit de Mark Stone.

«C'était un coup vicieux! , a-t-il lancé. Il mérite clairement une suspension.»

De l'autre côté, Michel Therrien a minimisé le coup de Subban.

«Il méritait une pénalité de deux minutes, pas de cinq, a-t-il dit. Et il ne mérite pas une suspension.»

Therrien a ajouté que ses joueurs devront être plus disciplinés, mais que son équipe a joué un bon match «en général».

Le deuxième match de la série aura lieu demain soir, toujours au Centre Bell.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer