• La Voix de l'Est > 
  • Sports 
  • > Félix Lauzon trace un bilan positif de sa première saison dans la LHJMQ 

Félix Lauzon trace un bilan positif de sa première saison dans la LHJMQ

En 62 matchs avec les Tigres, Félix Lauzon a... (photo Nicolas Simoneau)

Agrandir

En 62 matchs avec les Tigres, Félix Lauzon a amassé 15 points, dont huit buts.

photo Nicolas Simoneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) «Je suis satisfait de ma première saison dans la LHJMQ. Ce qui me rend le plus fier, c'est que je n'ai jamais été laissé de côté, ce qui est assez rare pour un joueur de 16 ans.»

Félix Lauzon est en vacances, ses Tigres de Victoriaville ayant été éliminés en quatre matchs consécutifs par l'Océanic de Rimouski au premier tour des séries éliminatoires du circuit Courteau. Ce qui n'empêche pas le Roxtonais de tracer un bilan positif de ce qu'il a vécu depuis le mois d'août dernier.

«La LHJMQ, c'est gros, et il y avait une adaptation qui devait se faire, raconte-t-il. Les gars sont plus vieux, ils sont plus gros, ce n'est plus le midget AAA. Mais j'ai réussi à faire ma place, j'ai réussi à me rendre utile à mon équipe. J'ai des choses à améliorer, mais mon entraîneur (Bruce Richardson) m'a dit que j'étais sur la bonne voie.»

En 62 matchs, Lauzon a amassé 15 points, dont huit buts. Évidemment, on est loin de la saison de 40 points en 37 rencontres qu'il a connue avec les Cantonniers de Magog en 2013-2014.

«Je jouais sur le troisième et le quatrième trio, et on m'a surtout confié des mandats défensifs. Mais c'était correct, ça m'a permis de découvrir autre chose, ça m'a permis de m'illustrer autrement. Plus tu montes dans le hockey, plus c'est important d'être capable de tout faire sur la patinoire.»

Une «mini-Ligue nationale»

La LHJMQ, comme le dit Lauzon, c'est gros. Le jeune homme a dû s'adapter à un nouveau calibre, mais aussi à des estrades bien garnies, à la télévision, à une importante attention médiatique, bref à une certaine forme de vedettariat.

«Les Tigres sont très populaires à Victoriaville. La LHJMQ, en fait, c'est une mini-Ligue nationale. Tout ça est l'fun, mais il ne faut jamais oublier pourquoi tu es là: pour jouer au hockey. L'idée, c'est de ne pas se laisser déconcentrer.»

Lauzon entend s'entraîner fort cet été afin d'être à son meilleur pour le prochain camp des Tigres.

«Il faut que je travaille sur mon coup de patin. Qu'on le veuille ou non, tout passe par là.»

Selon Lauzon, l'Océanic doit être considéré comme favori pour remporter la Coupe du Président. Rimouski et les Olympiques de Gatineau sont présentement à égalité 1-1 dans leur série de deuxième tour.

«L'Océanic n'a pas fini premier au classement pour rien. C'est une belle équipe, avec peu de faiblesses.»

Les Granbyens Alexandre Coulombe, avec les Cataractes de Shawinigan, et Patrice Demuy, des Saguenéens de Chicoutimi, de même que le Bromontois Francis Brunelle, chez les Screaming Eagles du Cap-Breton, ont également tous subi l'élimination au premier tour de séries.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer