Finale de la LHSCE: la première manche aux Maroons

Le gardien Bryce Luker a repoussé 30 des... (photo Julie Catudal)

Agrandir

Le gardien Bryce Luker a repoussé 30 des 34 tirs du Turmel samedi soir pour aider les Maroons à prendre les devants 1-0 en finale de la LHSCE.

photo Julie Catudal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Maxime Massé
Maxime Massé
La Voix de l'Est

(Waterloo) Les Maroons de Waterloo ont remporté la première manche de la finale de la Ligue de hockey senior des Cantons-de-l'Est (LHSCE) en l'emportant 5-4 face au Turmel de Lac-Mégantic samedi soir devant leurs partisans.

Après avoir pris une avance de 3-1 en début de deuxième période, les Maroons ont vu leurs rivaux revenir dans la rencontre, eux qui ont créé l'égalité 4-4 au milieu du dernier engagement.

Le Turmel est passé bien près de compléter sa remontée, mais s'est vu refuser un but en fin de match. L'arbitre a jugé que le joueur avait délibérément poussé la rondelle dans le fond du filet avec son patin.

Avec une minute à faire au match, c'est finalement Guillaume Pelletier qui est venu jouer les héros pour Waterloo en marquant le but de la victoire sur un lancer frappé du haut de l'enclave.

«Ca va être long, très très long, a lancé l'entraîneur-chef des Maroons, Michel Deschamps en référence à la finale. Ça a été un match assez rude. Il y a eu beaucoup de mises en échec solides et trois combats. Il y a eu du beau hockey, mais disons que ça a été un match pour hommes.»

Le jeu robuste a en effet été à l'honneur lors de ce premier affrontement. En plus des gants qui sont tombés en trois occasions, de nombreuses pénalités pour rudesse ont été décernées de part et d'autre. «On a joué avec beaucoup d'émotions. Ça a été une guerre de tranchées et les gars ont prouvé qu'ils étaient prêts à aller à la guerre», a noté Deschamps.

Cela a surtout tourné à l'avantage du Turmel qui a profité de ses unités spéciales pour remonter au pointage. Waterloo a inscrit un filet en quatre supériorités numériques tandis que Lac-Mégantic a fait mouche trois fois en cinq occasions. S'il a remis en question quelques infractions appelées contre sa troupe, Deschamps a reconnu que son équipe avait un peu joué avec le feu.

«À cinq contre cinq, on a été dominants en leur laissant très peu de chances de marquer. Les pénalités ont changé le ton du match, mais je ne peux pas demander à mes joueurs de cesser de s'imposer physiquement. Il faudra juste s'améliorer sur les unités spéciales.»

Les Maroons ont aussi dominé au chapitre des tirs, lançant à 40 reprises, dont 23 fois seulement en première période, en direction de Kevin Lachance. Pour sa part, sans être parfait, Bryce Luker s'est bien débrouillé en effectuant 30 arrêts devant la cage des locaux.

«Ça a été une performance honnête. On est satisfait de son travail. Il a notamment fait au moins deux ou trois arrêts-clés en troisième période alors que le Turmel revenait dans le match. Il y a toutefois place à l'amélioration en défensive autant au niveau de notre brigade de défenseurs que de notre gardien», a estimé Deschamps.

«Toute une ambiance»

Le coach des Maroons a d'ailleurs salué l'apport du septième joueur alors que 602 spectateurs se sont déplacés à l'aréna Jacques-Chagnon samedi soir pour encourager leurs favoris. «Il y avait toute une ambiance. Ça nous a poussés à jouer avec émotion et à être très intenses. On espère que ça va être comme ça à domicile pour le reste de la finale»

En plus de Pelletier qui a remporté la première étoile grâce à son filet victorieux, Jonathan Delorme, Maxime Roy, Samuel Morneau et Alex Côté ont aussi fait bouger les cordages pour Waterloo. Éric Côté, Kevin Hamel, Philippe Bolduc et Jonathan Duchesneau ont assuré la réplique pour Lac-Mégantic.

Les Maroons prennent ainsi les devants 1-0 dans cette finale qui ira au meilleur de sept parties. La prochaine rencontre aura lieu vendredi soir à 21 h à Lac-Mégantic. Dès le lendemain, les deux clubs se retrouveront à nouveau à l'aréna Jacques-Chagnon à 19 h 30 pour la présentation du troisième match de la série.

«On a commis des erreurs samedi, mais on a trouvé une façon de gagner comme on l'a fait tout au long de la saison. C'est maintenant à notre tour d'aller jouer chez eux vendredi et je suis confiant que les gars vont sortir une grosse performance», a conclu Deschamps, dont l'équipe n'est plus qu'à trois victoires de devenir la nouvelle championne de la LHSCE.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer