Le prochain Challenger de tennis offrira 150 000$ à ses athlètes

«C'est un projet qui me tenait à coeur,... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

«C'est un projet qui me tenait à coeur, vous le savez, et nous avons réussi à le mener à terme», mentionne le président et directeur général du Challenger de tennis Banque Nationale, Alain Faucher.

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) C'est officiel et confirmé: le Challenger Banque Nationale de tennis doublera les bourses offertes à ses joueurs et à ses joueuses à compter de l'été prochain.

Ce sont donc 100 000$ que les hommes - et 50 000$ pour les dames - se partageront lors de la 20e édition du tournoi, qui sera présentée du 18 au 26 juillet. En devises américaines, bien sûr.

«Je suis très content, a commenté le président et directeur général du Challenger, Alain Faucher. C'est un projet qui me tenait à coeur, vous le savez, et nous avons réussi à le mener à terme. Oui, je suis très heureux!»

Depuis 1995, année du premier Challenger de Granby, que les hommes jouaient pour 50 000$. Les femmes, qui jouaient pour 25 000$, auront tout de même attendu moins longtemps pour leur augmentation, elles qui foulent les terrains des Tennis Saint-Luc depuis 2011.

Me Faucher est convaincu qu'une bourse de 100 000$ amènera davantage de joueurs du top 100 à Granby. Faudra voir.

«Moi, je me fie à ce que je vois ailleurs. Et ailleurs, il y a parfois jusqu'à sept ou huit joueurs du top 100 dans les tournois de 100 000$. Vous risquez d'être surpris.»

Afin qu'on puisse verser 75 000$ de plus aux joueurs et aux joueuses qui passeront par Granby, Tennis Canada va faire un effort supplémentaire. Et Alain Faucher espère que les gens de la Banque Nationale vont faire de même.

Pour le 20e anniversaire du Challenger, Me Faucher voulait frapper un grand coup. Il a réussi.

De nouvelles loges

La semaine dernière, La Voix de l'Est annonçait que la Ville de Granby allait financer la construction de loges permanentes sur le site du Challenger. Un investissement de quelque 60 000$ qui fera disparaître les vieilles loges de bois de trois rangées situées près de l'entrée principale du court central.

«Le support de la Ville dans ce dossier constitue une excellente nouvelle, a repris Alain Faucher. À partir de maintenant, les loges que nous allons construire le seront à partir de matériaux durables. Question de sécurité et question de confort, il faut passer à autre chose.»

Me Faucher espère que toutes les loges du site seront éventuellement remplacées.

Le grand patron du Challenger est résolument déterminé à revamper le site du tournoi. Et ce ne sont pas les projets qui manquent en ce sens.

La surface des 12 terrains des Tennis Saint-Luc sera par ailleurs refaite avant la présentation du prochain tournoi. Ça fait déjà quelques années que les joueurs et les joueuses se plaignent que les balles filent à une vitesse folle à Granby.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer