Les Inouk écrasent les Rangers 8-1

En troisième période, Cédric Charbonneau a livré un... (photo Julie Catudal)

Agrandir

En troisième période, Cédric Charbonneau a livré un furieux combat à Ryan Smith qu'il a mis K.O. avec un solide coup de poing en plein visage. Le combat a été l'image de la rencontre, que les Inouk ont dominée du début à la fin.

photo Julie Catudal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Maxime Massé
Maxime Massé
La Voix de l'Est

(Granby) Acculés au pied du mur, les Inouk ont offert à leurs partisans une performance sans faille pour s'imposer 8-1 face aux Rangers de Montréal-Est, hier, au Centre sportif Léonard-Grondin.

Granby a ainsi égalisé la série 2-2, forçant la tenue d'un cinquième et ultime match qui aura lieu mercredi soir au domicile des Rangers. Il s'agit d'une belle remontée de la part des champions en titre de la LHJQ, qui avaient perdu les deux premières rencontres.

«J'ai une équipe soudée, des gars qui veulent vraiment gagner. On s'est bien servi de notre vitesse et on a mis beaucoup de pression. Maintenant qu'on a trouvé la recette pour être efficaces, il faut s'en tenir à ça. C'est l'effort, la discipline et notre capacité de faire face à l'adversité qui a fait la différence», a analysé l'entraîneur-chef des Inouk, David Lapierre.

Si les Inouk ont été l'équipe la plus affamée sur la glace hier, ce fut au tour des Rangers de visiter le banc des pénalités à répétition. Granby leur en a fait payer le prix en marquant quatre filets en avantage numérique. Les locaux n'ont quant à eux rien accordé à leurs rivaux en huit occasions.

«On a disputé un très bon match. On est embarqués sur la glace avec la claire intention de l'emporter. On a bien géré nos émotions et on a été disciplinés. On n'a pas embarqué dans leur jeu», a souligné Lapierre.

En plus de dominer au chapitre des tirs, les Inouk se sont imposés aux points et aux poings pour le plus grand plaisir des 652 partisans ayant assisté à la rencontre. Ceux-ci se sont fait entendre tout au long de l'après-midi, scandant à répétition le nom de famille du défenseur des Rangers, Cédric Ryan, qui n'a d'ailleurs pas connu son meilleur match.

«La foule à Granby est vraiment la meilleure de la Ligue. On l'a encore vu cet après-midi (hier). On s'est sentis supportés, appuyés et on va tout faire pour revenir jouer devant nos partisans lors de la prochaine série», a lancé Lapierre.

Simon Bergeron n'étant pas encore complètement rétabli de sa blessure, Charles-Olivier Lévesque a obtenu un nouveau départ et il a brillé, repoussant 20 tirs dans la victoire.

Après avoir accordé 4 buts sur 22 tirs, Samuel Larivière a cédé sa place à James Edwardson à mi-chemin de la deuxième période. Ce dernier n'a pu faire mieux devant la cage des Rangers, allouant à son tour quatre filets avant le sifflet final.

Domination

Les Inouk ont bien amorcé le match en inscrivant le premier but dès la première minute de jeu. Sur une montée à deux contre un, Gabriel Tremblay a choisi de lancer, ce qui s'est avéré être la bonne décision. Son vif tir du poignet a surpris Samuel Larivière qu'il a battu du côté du bâton.

Le club granbyen a continué de dominer, allouant un seul tir aux Rangers lors des dix premières minutes de jeu. Nicolas Lamoureux-Bisson a ensuite doublé l'avance des siens à mi-chemin du premier engagement. Posté seul à la ligne bleue, il a reçu une belle passe de Charles-Antoine Jolin avant de partir en échappée et de déculotter Larivière avec une superbe feinte.

Après avoir effectué plusieurs beaux arrêts, Charles-Olivier Lévesque a cédé une première fois avec trois minutes à faire à la période. Jonathan Ouellet y est allé d'une montée à l'aile droite avant de déjouer Lévesque, rétrécissant l'écart à un but.

L'indiscipline est ensuite venue hanter les Rangers en début de deuxième période. Profitant d'un avantage de deux hommes, le défenseur Michael Fillion a marqué avec un tir parfait de la pointe dans la partie supérieure gauche du filet. Son premier but des séries éliminatoires a porté la marque à 3-1 en faveur des Inouk.

Puis, en milieu de deuxième, toujours en avantage numérique, Hubert Lamarre a chassé Larivière du match en faisant habilement dévier un lancer de la ligne bleue qui s'est faufilé dans la lucarne adverse. Quelques instants plus tard, Érik Longtin a enfilé son cinquième filet des séries pour faire 5-1.

La frustration s'est installée de plus en plus chez les Rangers et les séances de brasse-camarade se sont multipliées après les coups de sifflet. Un violent combat a aussi éclaté peu après entre Cédric Charbonneau et Ryan Smith après que Charbonneau eut sorti la jambe face à un attaquant des Rangers. Smith s'est fait passer le K.O. après avoir encaissé un solide coup de poing au visage de l'attaquant granbyen.

Jean-Michel Busque, Lamoureux-Bisson et Tremblay ont ensuite complété la marque pour Granby en troisième période.

Avec cette victoire à sens unique, le momentum a certainement changé de camp alors que les Rangers feront face à l'élimination pour une première fois dans deux jours. Quant à eux, les Inouk, qui refusent de mourir, ont fait le plein de confiance en vue de poursuivre la défense de leur titre. La prochaine étape sera d'obtenir leur billet pour les quarts de finale ce mercredi.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer