Jeux du Québec

Une journée de 14 médailles

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Drummondville) Plus la 50e Finale des Jeux du Québec avance, plus les athlètes de Richelieu-Yamaska s'imposent.

Pierre-Éliott Poitras, de Saint-Bruno, et Maïté Brunelle, de... (Photo fournie par Richelieu-Yamaska) - image 1.0

Agrandir

Pierre-Éliott Poitras, de Saint-Bruno, et Maïté Brunelle, de Bromont, ont donné trois médailles à Richelieu-Yamaska en ski alpin, hier. 

Photo fournie par Richelieu-Yamaska

À Drummondville, hier, Richelieu-Yamaska a raflé 14 médailles, dont huit en haltérophilie, le pain et le beurre de la région. Les autres succès ont été remportés en ski alpin (trois médailles), en judo (deux) et en boxe (une).

Mais commençons par le ski alpin puisque la Bromontoise Maïté Brunelle, à ses premiers Jeux, a impressionné en slalom, elle qui a décroché le bronze.

«Je ne suis pas surpris, a expliqué l'entraîneur Luc Brassard. Maïté est une athlète déterminée, une athlète qui est satisfaite uniquement lorsqu'elle a atteint ses objectifs. Cet après-midi, elle avait en tête de monter sur le podium... et elle l'a fait.»

Maïté a 13 ans et s'entraîne, bien sûr, à Ski Bromont. Elle reviendra en piste aujourd'hui.

«Elle a beaucoup progressé cette saison, a repris Brassard. Je pense qu'on n'a pas fini d'entendre parler d'elle.»

Pierre-Éliott Poitras, de Saint-Bruno, a récolté les autres médailles en ski alpin, soit une d'or et une de bronze.

En haltérophilie, les membres de La Machine rouge, club de Saint-Hyacinthe, ont continué à faire la loi. Notons que Tali Darsigny, de Saint-Simon, a fracassé trois records des Jeux, soit à l'arraché, à l'épaulé-jeté et au combiné.

Avec deux journées de compétition à l'horaire, Richelieu-Yamaska compte 27 médailles: 11 d'or, six d'argent, 10 de bronze.

Dure journée en hockey masculin

Non, l'équipe de hockey masculin de Richelieu-Yamaska ne réussira pas à imiter celle de hockey féminin, qui a raflé le bronze plus tôt cette semaine. Hier matin, à l'Olympia Yvan-Cournoyer, les représentants régionaux se sont inclinés 3-2 devant l'Outaouais, défaite qui lui a enlevé tout espoir de participer à la ronde des médailles, et ce, bien qu'ils avaient gagné leur premier match, la veille.

Dans la même veine, on sait que les Harfangs bantam AAA de l'école secondaire du Triolet, qui comptent six joueurs de la région en leurs rangs, représentent l'Estrie à la 50e Finale des Jeux du Québec. Et les gars du coin des Harfangs ne ramèneront pas de médaille de Drummondville non plus, puisque leur équipe a baissé pavillon 6-4 devant le Lac-Saint-Louis, hier après-midi.

«Le Lac-Saint-Louis a pris les devants 5-1, nos joueurs n'ont pas lâché, mais on ne peut pas toujours revenir de l'arrière», a commenté l'entraîneur adjoint Alex-André Perron.

Dans la défaite, une deuxième en autant de jours pour les Harfangs, Philippe Beaudoin, de Bromont, et Félip Bourdeau, de Granby, ont marqué.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer